Bourse > Transgene > Transgene : La remontée se poursuit, +80% en août !
TRANSGENETRANSGENE TNG - FR0005175080TNG - FR0005175080
2.710 € -0.73 % Temps réel Euronext Paris
2.730 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 2.740 €+ Haut : 2.700 €+ Bas :
2.730 €Clôture veille : 34 665Volume : +0.06 %Capi échangé : 153 M€Capi. :

Transgene : La remontée se poursuit, +80% en août !

(Tradingsat.com) - Au lendemain d'une envolée de +23,5%, Transgene poursuivait vendredi sa remontée, gagnant près de 10% (+9,8% à 5,18 euros à 10h40). Depuis le début du mois d'août, l'action de la société de biotechnologie affiche un rebond de +80%.

Le titre, qui avait touché le 4 août un plus bas historique à 2,77 euros, retrouve depuis hier ses niveaux d'avant la présentation du projet de réorganisation de la société de biotechnologie visant à recentrer ses moyens sur la recherche et le développement.

Mal accueilli en Bourse, ce projet, qui vise à réduire les coûts, avait été interprété (par les analystes) comme la probable absence de partenaire intéressé par le produit d'immunothérapie TG4010 en cancer du poumon non à petites cellules.

Le rebond observé depuis quelques semaines intervient alors que la société va bientôt dévoiler de nouvelles données sur son produit phare. Des résultats de la partie 2b de la phase 2b/3 de l’étude TIME de TG4010, feront en effet l’objet d’une présentation à la 16ème conférence mondiale sur le cancer du poumon qui se tiendra à Denver (Etats-Unis) du 6 au 9 septembre 2015.

"Les résultats présentés comporteront des données plus matures de survie globale", a indiqué Transgene le 19 août.

Pour rappel, des résultats présentés au congrès 2015 de l'ASCO -American Society of Clinical Oncology) avaient montré une forte activité de TG4010 dans les tissus tumoraux des patients de l’étude présentant un niveau faible (inférieur à 5%) de cellules tumorales exprimant PD-L1, soit environ 70% des patients de l’étude TIME.

PD-L1 (pour programmed death-ligand 1) est une protéine dont on pense qu’elle joue un rôle majeur dans l’extinction du système immunitaire et constitue une cible importante pour le traitement du cancer.

L'enjeu autour des prochaines données pourrait donc tourner autour d'une éventuelle confirmation de cette forte activité chez les patients exprimant faiblement la protéine PD-L1.

Si tel était le cas, cela pourrait conforter l'intérêt qu'il y a d'évaluer l'efficacité d'une combinaison entre le TG4010 et des produits d'immunothérapie anti-PD1 (tels que l'Opdivo et le Keytruda de BMS et Merck) pour le traitement du cancer métastatique du poumon non à petites cellules.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...