Bourse > Total > Total : Total reçoit le feu vert pour un projet pétrochimique en Chine
TOTALTOTAL FP - FR0000120271FP - FR0000120271
46.060 € +0.32 % Temps réel Euronext Paris
45.930 €Ouverture : +0.28 %Perf Ouverture : 46.205 €+ Haut : 45.790 €+ Bas :
45.915 €Clôture veille : 2 577 970Volume : +0.10 %Capi échangé : 116 461 M€Capi. :

Total : Total reçoit le feu vert pour un projet pétrochimique en Chine

Marché : Total reçoit le feu vert pour un projet pétrochimique en ChineMarché : Total reçoit le feu vert pour un projet pétrochimique en Chine

par Michel Rose

PARIS (Reuters) - Total a annoncé mardi avoir reçu le feu vert des autorités chinoises pour investir dans un projet de quatre milliards de dollars visant à transformer du charbon en produits pétrochimiques dans une usine située dans le nord de la Mongolie intérieure.

Le groupe pétrolier français coopérera avec China Power Investment Corporation (CPI) , l'un des cinq premiers électriciens chinois, pour adapter ce projet déjà expérimenté dans une usine pétrochimique en Belgique, a déclaré une porte-parole de Total à Reuters.

Le procédé consiste à gazéifier le charbon pour en faire du méthanol ensuite transformé en oléfines puis en polymères - des petites particules utilisées pour fabriquer du plastique - avec l'avantage de réduire la dépendance au pétrole importé pour fabriquer de tels produits.

Total, qui a reçu l'autorisation du régulateur chinois (NDRC), entre maintenant dans l'étude approfondie du projet dont le démarrage est prévu après 2017, a ajouté la porte-parole.

"L'objectif est de mettre un pied dans un marché en croissance et d'avoir accès à une source bon marché d'énergie", a-t-elle expliqué.

L'usine aura une capacité de 800.000 tonnes par an de polyéthylène - le plastique le plus courant, utilisé dans les sacs et bouteilles en plastique - et le polypropylène, que l'on trouve dans des composants automobiles et des textiles.

Ce feu vert intervient au moment où la France et la Chine préparent une série de célébrations pour marquer le 50e anniversaire de le reconnaissance officielle par le général de Gaulle du régime communiste de Pékin, qui culminera avec la visite du président chinois Xi Jinping en France au printemps.

Total mène des discussions depuis de trois ans sur le projet, depuis la signature d'un protocole d'accord avec CPI en novembre 2010 à Paris.

La production chinoise représentait 3,66 milliards de tonnes fin 2012, soit près de la moitié du total mondial, selon des données officielles, contre des rythmes journaliers de production d'un peu plus d'un milliard de tonnes en Europe comme aux Etats-Unis.

La plus grande partie des nouvelles capacités de la Chine se situe dans des régions comme la Mongolie intérieure et le Shaanxi. La Chine cherche à fermer des petites mines dans des sites de moindre importance comme Pékin et consolider la production dans des énormes "bases industrielles de charbon".

Les deux groupes n'ont pas encore créé de coentreprise à ce stade, a précisé la porte-parole.

Avec Cyril Altmeyer, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...