Bourse > Total > Total : Total minimise l'impact de la hausse des prix des carburants
TOTALTOTAL FP - FR0000120271FP - FR0000120271
46.190 € -0.04 % Temps réel Euronext Paris
45.855 €Ouverture : +0.73 %Perf Ouverture : 46.255 €+ Haut : 45.825 €+ Bas :
46.210 €Clôture veille : 906 682Volume : +0.04 %Capi échangé : 113 330 M€Capi. :

Total : Total minimise l'impact de la hausse des prix des carburants

PARIS (Reuters) - La hausse des prix du pétrole est "désagréable" mais ce n'est pas pour ça que les Français vivent moins bien, a déclaré vendredi le PDG de Total, estimant qu'il s'agissait d'un débat propre à la France.

Christophe de Margerie s'exprimait au moment où le baril de Brent de la Mer du Nord s'installe au dessus des 110 dollars et où le prix du litre de carburant sans plomb a atteint le record de 1,8 euros dans certaines stations-service.

"(La hausse des prix) c'est désagréable, c'est clair, on ne va pas dire le contraire, mais qu'on ne dise pas, tout de même, que c'est à cause des prix du pétrole que les gens vivent moins bien", a-t-il dit devant l'Association des journalistes économiques et financiers.

"La part du pétrole dans le coût de la vie d'un citoyen X reste très faible", a-t-il poursuivi en affirmant que l'inflation avait gommé l'augmentation des cours depuis 1974.

Reconnaissant les difficultés financières éprouvées par "certaines personnes" pour s'approvisionner en essence ou en fioul domestique, Christophe de Margerie a cependant dit que le pétrole n'était pas le seul produit dont le prix avait augmenté.

"Il faut avoir une politique adaptée à ceux qui ont un problème mais ce n'est pas un problème lié à la pompe, c'est un problème général, a-t-il dit.

Le gouvernement français a exclu jeudi toute baisse de taxes ou autre action coercitive pour compenser la flambée des prix des carburants, tout en annonçant une multiplication des contrôles pour éviter des abus. ()

"Le pétrole, certes, augmente mais pas plus qu'en Allemagne, en Grande-Bretagne ou ailleurs, je ne pense pas que dans ces pays-là, on parle tous les matins de ça, il doit y avoir quelque chose de particulier chez nous", a-t-il encore ajouté.

En 2010, Total a enregistré un résultat net ajusté de 10,3 milliards d'euros (+32%) et un bénéfice net part du groupe de 10,6 milliards (+25%).

Evoquant la baisse de la production de pétrole en Libye, le PDG de Total a par ailleurs déclaré qu'il y avait assez de pétrole au niveau mondial pour couvrir la demande.

La production actuelle de pétrole brut en Libye serait comprise, selon lui, entre 200.000 et 300.000 barils par jour contre 1,6 million avant la crise.

"Aujourd'hui, il n'y a globalement aucun problème d'alimentation des marchés, il n'y a pas de panique à avoir, seulement, il ne faut pas qu'il y ait 36 Libye.

Mathilde Cru, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...