Bourse > Total > Total : Encore trop tôt pour y revenir, selon Nomura
TOTALTOTAL FP - FR0000120271FP - FR0000120271
44.905 € -0.34 % Temps réel Euronext Paris
44.500 €Ouverture : +0.91 %Perf Ouverture : 45.125 €+ Haut : 44.205 €+ Bas :
45.060 €Clôture veille : 6 328 430Volume : +0.25 %Capi échangé : 113 540 M€Capi. :

Total : Encore trop tôt pour y revenir, selon Nomura

tradingsat

(CercleFinance.com) - Selon les analystes de Nomura, les réductions de coûts renforcées annoncées ce matin par le directeur général de Total, Patrick Pouyanné, constituent sans nul doute un pas dans la bonne direction. Mais il reste encore fort à faire, et les incertitudes sont trop nombreuses pour justifier une position agressive sur cette valeur pétrolière. En attendant, Nomura maintient son conseil 'neutre' sur l'action Total ainsi que son objectif de cours de 43 euros.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 se tasse de 0,8% ce matin, l'action Total perd 0,8% à 43,2 euros.

Dans un entretien accordé au Financial Times (FT), le directeur général de Total, Patrick Pouyanné, a déclaré que la 'major' va contrer la chute du cours du pétrole 'en accélérant et en approfondissant les réductions de coûts' lancées par son prédécesseur, Christophe de Margerie. Mais si le groupe entend “réagir”, il ne veut pas non plus “sur-réagir”.

Le budget d'investissement sera réduit en 2015 de 10%, soit plus que prévu initialement, par rapport à son niveau de 2014, c'est-à-dire 26 milliards de dollars. Au sein de cet ensemble, les dépenses d'exploration seront sabrées de 30%, passant ainsi sous les deux milliards de dollars. Les efforts d'économies seront également portés de 800 à 1,2 milliard de dollars à l'année, a-t-il déclaré, sans remettre en cause la présence du groupe en Russie.

Selon Nomura, ces propos du patron opérationnel de Total donnent un avant-goût du discours qui sera tenu lors de la présentation des comptes annuels, le 12 février, et des stratégies des groupes concurrents.

Grosso modo, et après l'effondrement du cours du brut et face à une conjoncture moins porteuse, Total entend réduire son point mort avec mesure. Est-ce assez ? Selon Nomura, le groupe va réduire cette année ses investissements de 10%, contre 8% auparavant, puisque la chute du Brent devrait amputer son cash-flow opérationnel de 8 à 10 milliards de dollars.

Dans le secteur pétrolier, sur lequel Nomura est baissier d'une manière générale, Total est sa valeur préférée après Royal Dutch Shell. En effet, la réduction des investissements devrait se limiter à 7,5% en moyenne.

Mais si l'annonce de Total est un bon début, selon Nomura, le processus sera long. Il semble donc prématuré de revenir à l'achat, les analystes estimant que le point bas qui paraît s'être dessiné ces dernières semaines est encore précaire.

Certes, on peut s'attendre à une reprise des cours du Brent, mais les actions des 'majors' européennes intègrent selon Nomura déjà un cours du baril de 80 dollars à moyen terme. Or il est possible que le Brent ne remonte pas aussi vite que certains ne l'anticipent, surtout si l'Arabie saoudite continue d'augmenter sa part de marché.

Nomura reste donc partisan d'alléger les valeurs pétrolières sur rebond, les “rally” ne devant qu'être temporaires.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...