Bourse > Total > Total : Met la main sur 2 découvertes majeures de gaz en Asie-Pacifique
TOTALTOTAL FP - FR0000120271FP - FR0000120271
47.610 € +0.36 % Temps réel Euronext Paris
47.750 €Ouverture : -0.29 %Perf Ouverture : 47.925 €+ Haut : 47.505 €+ Bas :
47.440 €Clôture veille : 859 250Volume : +0.04 %Capi échangé : 116 815 M€Capi. :

Total : Met la main sur 2 découvertes majeures de gaz en Asie-Pacifique

tradingsat

(Tradingsat.com) - Total a annoncé vendredi la signature d’un accord avec InterOil Corporation pour l’acquisition de 61,3 % du bloc PRL-15 en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où ont été découverts les champs d’Elk (en 2006) et d’Antelope (en 2009). "Ces découvertes comptent parmi les plus significatives de ces dernières années en Asie-Pacifique", souligne le groupe pétrolier.

Total et InterOil Corporation précisent qu'ils "se réservent la flexibilité de céder à un partenaire stratégique un intérêt de 19,3 % (avant la décision du gouvernement d’exécuter l’option de participer au projet à hauteur de 22,5 %)".

L’objectif commun de Total, qui sera opérateur de l’ensemble du projet, et d’InterOil est "de poursuivre l’appréciation de ces deux découvertes tout en poursuivant l’exploration de nouvelles ressources sur ce permis". Ces travaux devraient déboucher d’ici 2016 sur une décision finale d’investissement pour le développement des champs et la construction d’une usine de GNL à terre dans le Golfe de Papouasie.

Par ailleurs, Total acquiert également l’option de prendre un intérêt sur les blocs d’exploration PPL-236, PPL-237 et PPL-238 dans la même zone.

"Après l’entrée du Groupe dans l’exploration en Papouasie Nouvelle Guinée en 2012, cette nouvelle participation dans des découvertes majeures constitue une superbe opportunité pour Total de développer un nouveau pôle de production et de liquéfaction de gaz en Asie-Pacifique, où la demande est très dynamique. Total s’appuiera sur sa technologie et son expérience reconnues en matière de projets GNL pour renforcer sa production à long terme au-delà de 2020", a déclaré Yves-Louis Darricarrère, président upstream de Total.

Total paiera 470 millions de dollars pour une participation de 42 % (soit 32,5 % si les autorités locales exercent leur option de participation à hauteur de 22,5 %), avec un paiement contingent d’environ 590 millions de dollars selon les estimations de Total. L’opération reste pour le moment soumise à l’approbation des autorités de Papouasie-Nouvelle-Guinée.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...