Bourse > Tff group > Tff group : 'débute l'année du bon pied'
TFF GROUPTFF GROUP TFF - FR0000071904TFF - FR0000071904
124.000 € +0.64 % Temps réel Euronext Paris
123.510 €Ouverture : +0.40 %Perf Ouverture : 126.000 €+ Haut : 122.500 €+ Bas :
123.210 €Clôture veille : 819Volume : +0.02 %Capi échangé : 672 M€Capi. :

Tff group : 'débute l'année du bon pied'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jérôme François, Président du directoire de Tonnellerie François Frères, spécialisée dans la conception, la production et la commercialisation de fûts en chêne destinés à l'élevage et au vieillissement de vins et alcools, livre les perspectives du groupe pour Cercle Finance.

Cercle Finance: À l'aube d'un nouvel exercice, dans quel environnement évolue actuellement le groupe?

Jérôme François: Nous débutons l'année du bon pied, après un exercice 2011/2012 satisfaisant, au regard d'une activité dynamique, d'un carnet de commandes bien rempli, avec des objectifs ambitieux de croissance et de résultats.

Tout d'abord, le marché du vin amorce une reprise, tel que constaté à la fin du dernier exercice. Les volumes s'affichent en augmentation et l'effet prix s'avère favorable.

En outre, la consommation repart, tirée par les pays émergents, tels que la Chine, la Russie et le Brésil.

Concernant l'activité whisky, les perspectives sont souriantes et les performances meilleures qu'attendu.

Les annonces de Pernod Ricard et de Diageo, par exemple, confortent notre discours positif et nous permettent de nous montrer confiants.

CF: Etudiez-vous des dossiers d'acquisitions?

JF: Nous restons attentifs aux opportunités qui peuvent se présenter. Le groupe dispose en effet d'une belle solidité financière après le rachat la société Radoux, acquise en mars dernier, consolidée en année pleine en 2012/2013.

Nous tablons sur un effet relutif sur le résultat net de 3,5 millions d'euros et notre endettement est à ce jour inférieur à 20 % de nos fonds propres.

Nous réfléchissons à la possibilité de nous renforcer dans certaines activités, notamment les produits de boisage pour lesquels notre part de marché, actuellement de l'ordre de 20 % du marché mondial, nous laisse de larges espaces de croissance.

D'autre part, des discussions sont en cours, en vue d'intégrer les derniers 50% de Stavin dans le courant du premier semestre 2012/2013.

Tous ces éléments nous autorisent à viser une croissance de 30% et des résultats toujours très élevés.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...