Bourse > Tf1 > Tf1 : M6 craint pour sa rentabilité faute de rebond de la pub
TF1TF1 TFI - FR0000054900TFI - FR0000054900
9.000 € +3.21 % Temps réel Euronext Paris
8.740 €Ouverture : +2.97 %Perf Ouverture : 9.030 €+ Haut : 8.632 €+ Bas :
8.720 €Clôture veille : 432 529Volume : +0.21 %Capi échangé : 1 885 M€Capi. :

Tf1 : M6 craint pour sa rentabilité faute de rebond de la pub

M6 craint une baisse de son résultat faute de rebond de la pubM6 craint une baisse de son résultat faute de rebond de la pub

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - M6 a prévenu lundi que ses bénéfices pourraient diminuer en 2014 faute de rebond du marché publicitaire au cours de la deuxième partie de l'année, après une baisse marquée de son résultat opérationnel au premier trimestre.

Le groupe de télévision, qui communique rarement des projections pour l'année, a été pénalisé en début d'exercice par la baisse de ses recettes publicitaires sur fond de recul de ses audiences dans un marché publicitaire toujours atone à la télévision en France.

A 11h42, l'action de M6 perd 4,26% à 12,79 euros, signant l'une des trois plus fortes baisses du SBF 120 (-1,08%), le marché jugeant les chiffres du premier trimestre conformes aux attentes mais les perspectives pour 2014 inquiétantes.

"Le problème ce n'est pas tant le recul des recettes publicitaires au T1 qui était attendu mais le warning et le manque de visibilité pour le reste de l'année", estime un opérateur de marché basé à Paris.

"L'exercice 2014 va être difficile pour M6, la baisse de l'action en est le juste reflet aujourd'hui."

Le chiffre d'affaires publicitaire est ressorti en baisse de 2,0% au premier trimestre à 190,1 millions d'euros, indique la société, qui évoque dans son communiqué de résultats "un contexte d'attentisme de la part des principaux secteurs annonceurs".

Le groupe dirigé par Nicolas de Tavernost a davantage souffert que son principal concurrent TF1 qui a également parlé d'une conjoncture toujours tendue mais a limité à 0,4% la baisse de ses revenus publicitaires.

LES AUDIENCES PATINENT

Sur la période janvier-mars, les audiences des chaînes gratuites du groupe, qui outre sa chaîne vedette M6 contrôle également W9 et 6ter, ont reculé de 0,8 point pour s'établir 13,5%.

La baisse s'est encore accélérée en avril, mois pendant lequel la chaîne M6 est descendue sous le seuil symbolique des 10%, à 9,5%, revenant au coude-à-coude avec France 3 (9,4%) après l'échec de plusieurs programmes comme la série "Perception".

Dans ce contexte difficile après deux années fastes en termes d'audience en 2012 et 2013, l'Ebita a dégringolé de 31,13% à 41,8 millions d'euros, pénalisé également par les contre-performances du club de football des Girondins de Bordeaux dont M6 est propriétaire.

Le groupe, filiale de RTL, a aussi pâti d'un calendrier moins favorable, notamment pour son activité de production et droits audiovisuels qui avait bénéficié à la même période l'an dernier de la sortie du cinquième opus de la saga de vampires à succès "Twilight".

Le chiffre d'affaires consolidé est toutefois ressorti stable à 312,2 millions grâce aux activités de diversifications du groupe, comme le télé-achat et les sites de commerce en ligne à l'instar de MonAlbumphoto.fr.

(Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...