Bourse > Tf1 > Tf1 : COR-TF1 en perte au 1er trimestre
TF1TF1 TFI - FR0000054900TFI - FR0000054900
8.720 € +1.88 % Temps réel Euronext Paris
8.547 €Ouverture : +2.02 %Perf Ouverture : 8.738 €+ Haut : 8.536 €+ Bas :
8.559 €Clôture veille : 329 720Volume : +0.16 %Capi échangé : 1 826 M€Capi. :

Tf1 : COR-TF1 en perte au 1er trimestre

TF1 en perte 1er trimestre, des charges exceptionnelles pèsentTF1 en perte 1er trimestre, des charges exceptionnelles pèsent

PARIS (Reuters) - Dans notre dépêche de mardi soir, bien lire au deuxième paragraphe "un résultat de 28,1 millions" un an plus tôt, et non 32,7 millions comme écrit par erreur.

TF1 a annoncé mardi être en perte au premier trimestre, une série de charges exceptionnelles, dont celles liées au passage en clair de la chaîne d'information continue LCI, ayant pesé sur les comptes du groupe.

La perte opérationnelle s'établit à 19,2 millions contre un résultat de 28,1 millions durant la même période en 2015, en raison de 34 millions d’euros de charges non courantes.

Parmi ces dernières, TF1 met en avant la perte opérationnelle de LCI, passée en clair le 5 avril, les mesures de restructuration du groupe, ainsi que l'impact négatif de mesures fiscales concernant les fictions françaises.

La perte nette s'établit à 13,1 millions d'euros, alors que le groupe affichait un bénéfice de 32,7 millions au T1 2015.

Pour l'ensemble de l'année 2016, TF1 a fait évoluer à 86 millions d'euros son estimation de ses charges non courantes, une somme qui prend en compte l'acquisition de la société de production Newen Studios.

Le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes gratuites a par ailleurs baissé de 0,7% à 356,1 millions d'euros.

Pour l'année 2016, TF1 a répété s'attendre à une stabilité du marché net de la publicité télévisuelle en France, même s'il s'est voulu optimiste à court terme.

"Les prochains mois s’annoncent riches en événements : diffusion de l’Euro 2016 en France sur nos antennes, offre de fictions françaises événementielles, lancement de la nouvelle offre d’information portée par LCI en clair", a énuméré le groupe dans un communiqué.

Gilles Pélisson, ancien PDG d'Accor, a pris les rênes du premier groupe privé français de télévision dans un contexte tendu marqué par un marché publicitaire morose, une explosion de la concurrence avec bientôt 26 chaînes gratuites et des téléspectateurs de moins en moins fidèles à leur poste de télévision.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...