Bourse > Teleperformance > Teleperformance : Teleperformance s'attend à un ralentissement en fin d'année
TELEPERFORMANCETELEPERFORMANCE RCF - FR0000051807RCF - FR0000051807
90.580 € -1.34 % Temps réel Euronext Paris
92.000 €Ouverture : -1.54 %Perf Ouverture : 92.000 €+ Haut : 90.100 €+ Bas :
91.810 €Clôture veille : 109 101Volume : +0.19 %Capi échangé : 5 234 M€Capi. :

Teleperformance : Teleperformance s'attend à un ralentissement en fin d'année

tradingsat

PARIS (Reuters) - Teleperformance, numéro un mondial des centres d'appels, a confirmé mercredi ses objectifs annuels, laissant ainsi entendre que son activité accuserait un ralentissement en fin d'année.

Le groupe, dont le siège social est établi en France, est porté par une forte croissance dans les pays anglophones, asiatiques et d'Amérique latine, mais ses ventes restent en berne en Europe continentale et au Moyen-Orient, ce qui l'a même poussé à d'importantes restructurations ces derniers mois dans l'Hexagone.

"En France (...) la restructuration de l'outil industriel entamée au début de l'année est aujourd'hui achevée. Le groupe s'attache désormais à simplifier son organisation et à impulser une nouvelle dynamique commerciale", déclare Teleperformance dans un communiqué.

L'entreprise, qui compte notamment des opérateurs télécoms parmi ses clients, s'attend à clôturer l'exercice avec une progression de son activité globale comprise entre 2,5% et 5% à données constantes. Le groupe table également pour 2011 sur une marge d'Ebita dans la fourchette de 8% à 9%, contre 6,5% à la fin du premier semestre.

Après neuf mois d'activité, son chiffre d'affaires a progressé de 5,5% à devises et périmètre constants, pour atteindre 1,55 milliard d'euros.

En légère reprise au troisième trimestre (+4,3%) par rapport au précédent (+2,9%), Teleperformance n'est toutefois pas parvenu à retrouver son dynamisme du début d'année (+8,9% au premier trimestre).

Les ventes ont reculé en Europe continentale et au Moyen-Orient pour le troisième trimestre d'affilée (-5,6% à neuf mois), tranchant avec la vigueur des pays anglophones, asiatiques et d'Amérique latine.

L'action a clôturé en recul de 4%, à 13,15 euros. Elle s'est effondrée de près de 48% depuis le début de l'année, faisant ressortir une capitalisation boursière de 744 millions d'euros.

Marie Mawad, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...