Bourse > Technip > Technip : Les perspectives se dégradent, l'action chute
TECHNIPTECHNIP TEC - FR0000131708TEC - FR0000131708
67.970 € +1.58 % Temps réel Euronext Paris
66.400 €Ouverture : +2.36 %Perf Ouverture : 68.040 €+ Haut : 66.250 €+ Bas :
66.910 €Clôture veille : 774 613Volume : +0.63 %Capi échangé : 8 315 M€Capi. :

Technip : Les perspectives se dégradent, l'action chute

TECHNIPTECHNIP

(Tradingsat.com) - Nouvelle grande manœuvre en vue dans l’univers des parapétrolières. Après CGG dans la sismique puis Vallourec dans le domaine de la production, Technip subit à son tour une cure d’amaigrissement drastique.

Une annonce que les investisseurs ont visiblement du mal à digérer : l’action du groupe français plongeait cet après-midi de près de 9% à 49,2 euros, entraînant dans sa chute l’ensemble du secteur.

Le spécialiste de l’ingénierie et de la construction pour l’industrie de l’énergie a dévoilé hier soir un programme massif de réduction de coûts de 830 millions d’euros, qui s’accompagne de fermetures de filiales onshore-offshore, d’une baisse de plus de 15% de ses effectifs et de 650 millions d’euros de charges exceptionnelles.

Le groupe a évoqué une dégradation de l’environnement du marché pétrolier et gazier, sur fond de baisse continue des prix du pétrole, affectant le comportement des clients qui "revoient leurs priorités d’investissements" avec "des comportements irrationnels lors des appels d’offres sur de nouveaux projets".

"Les négociations s’enlisent ou s’arrêtent sur les projets, en particulier dans le segment Onshore/Offshore", a même reconnu Technip, précisant que ces tendances ont persisté, voire se sont dégradées dans certains cas, au cours des deux derniers mois. De son côté, le management déplore "un ralentissement de l’industrie pétrolière et gazière est sévère et durable".

6.000 emplois supprimés

Ce plan aura des conséquences particulièrement importantes sur l’emploi. En effet, Technip a prévenu qu’il réduira "progressivement" ses effectifs d’environ 6.000 personnes, sur un total de plus de 38.000.

Il vise l’arrêt d’activités peu profitables, des dépréciations d’actifs ainsi que des litiges avec certains clients dont la résolution sera longue (projets de raffinerie au Brésil et en Algérie...), et concernera pour l’essentiel l’activité Onshore/Offshore, particulièrement malmenée.

"En dépit de l’annonce d’un plan massif de réduction des coûts et d’un carnet de commandes significatif, nous estimons la visibilité toujours aléatoire au-delà de 2015 avec des entrées de commandes moins soutenues et probablement avec de moins bonnes conditions tarifaires même si le groupe devrait veiller à la qualité des nouveaux contrats", a commenté mardi le bureau d’études Oddo.

Technip, qui publiera ses résultats du second trimestre 2015 le 30 juillet prochain, a révisé en baisse ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Dans l’Onshore/Offshore, le groupe table désormais sur un résultat opérationnel courant implicite ajusté (hors charge exceptionnelle) compris entre 210 et 230 millions d’euros (contre 250-290 M€ estimés auparavant), en dépit du redressement attendu au second semestre.

L’activité Subsea n’est pas épargnée par ces mesures même si le groupe maintient à ce jour de bonnes performances. Sur ce segment, le résultat opérationnel courant devrait s’établir à environ 840 millions d’euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...