Bourse > Technicolor > Technicolor : Technicolor va reprendre une partie de quinta industries
TECHNICOLORTECHNICOLOR TCH - FR0010918292TCH - FR0010918292
4.730 € -0.73 % Temps réel Euronext Paris
4.822 €Ouverture : -1.91 %Perf Ouverture : 4.850 €+ Haut : 4.710 €+ Bas :
4.765 €Clôture veille : 1 554 870Volume : +0.38 %Capi échangé : 1 952 M€Capi. :

Technicolor : Technicolor va reprendre une partie de quinta industries

Technicolor va reprendre une partie de quinta industriesTechnicolor va reprendre une partie de quinta industries

PARIS (Reuters) - Technicolor a annoncé vendredi que le tribunal de Nanterre avait retenu son offre de reprise d'une partie des activités du groupe de post-production Quinta Industries, placé en liquidation judiciaire le mois dernier.

Les difficultés de la société, qui est l'un des principaux prestataires techniques du cinéma français, ont mis en émoi l'ensemble du secteur ces dernières semaines et entraîné la mobilisation des pouvoirs publics pour protéger une soixantaine de films en post-production, dont le troisième opus de "La Vérité si je mens" ou encore le prochain "Astérix".

Le Tribunal de Nanterre, qui était appelé à se prononcer sur les offres de reprise pour la société qui était détenue à 83% par l'homme d'affaires franco-tunisien Tarak Ben Ammar, a finalement retenu celle présentée par Technicolor, actionnaire de Quinta Industries à hauteur de 17%.

L'offre du groupe spécialisé dans les technologies utilisées dans l'industrie du divertissement, dont le cinéma, concerne une partie seulement des activités du groupe, a précisé à Reuters Michel Vaquin, président de la branche française de Technicolor Entertainment services.

"Notre proposition porte sur les auditorium de Joinville, Scanlab et SIS", a-t-il dit en précisant que Technicolor prévoyait de déposer une nouvelle offre dans la journée en vue de reprendre la société Duran Duboi, spécialisée dans les effets spéciaux.

Elle n'inclut pas en revanche le laboratoire LTC, spécialisée dans le tirage de copies en argentique.

Technicolor, qui est lui-même confronté à des difficultés, n'a pas précisé les conditions financières de la reprise, ni les modalités de son financement.

"Le divertissement est un de nos trois grands métiers", a souligné Michel Vaquin. "Cela nous permettra de disposer d'une présence importante en France pour compléter notre offre mondiale".

Technicolor prévoit de reprendre dans un premier temps 32 salariés, un chiffre qui pourrait être porté à 54 avec des "réembauches" et si l'offre de reprise de Duran Duboi est acceptée par le tribunal de Nanterre, a-t-il précisé.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...