Bourse > Sturm ruger & company inc. > Sturm ruger & company inc. : 'renforcer l'adaptabilité de l'offre en afrique'.
STURM RUGER & COMPANY INC.STURM RUGER & COMPANY INC. RGR - US8641591081RGR - US8641591081
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Sturm ruger & company inc. : 'renforcer l'adaptabilité de l'offre en afrique'.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Francis Rougier, directeur général et vice-président du groupe éponyme, revient pour Cercle Finance sur les résultats annuels publiés mardi et les axes stratégiques.

Cercle Finance: Présentez-nous le groupe.

Francis Rougier: Rougier est un groupe africain expert en bois tropicaux certifiés. Fondé en 1923 par mon grand père, le groupe opère aujourd'hui autour de deux activités, à savoir l'Afrique et le négoce international, qui représentent 73% du chiffre d'affaires en 2010, et l'importation et la distribution en France de bois tropicaux de toutes origines.

En Afrique, Rougier est implanté au Congo, au Cameroun et au Gabon. Le groupe y gère deux millions d'hectares de concessions forestières sous aménagement durable et possède six usines de transformation.

CF: Quels commentaires apportez-vous sur l'activité du groupe en 2010?

FR: Globalement, l'année dernière a été marquée par un net redressement de nos performances économiques. Les ventes sont en progression et toutes les activités améliorent leurs résultats.

Toutefois, l'exercice été perturbé par une nouvelle donne au Gabon, avec l'interdiction d'exportation de grumes (bois bruts avant sa première transformation), entrée en vigueur en début d'année 2010.

La mise en application rapide de cette décision du gouvernement gabonais conduit localement à de profondes mutations dans le mode de fonctionnement forestier, industriel et commercial.

Notre maîtrise globale de la filière, notre certification FSC et notre outil de production, renforcé fin 2010 par la location provisoire d'une 7ème usine sont des bases solides pour tirer progressivement le meilleur parti de cette nouvelle situation.

CF: Envisagez-vous de verser des dividendes?

FR: Au titre de l'exercice 2010, le conseil d'administration a décidé de proposer le versement d'un dividende de 0,70 euro par action contre 0,30 euro l'année précédente.

Ce dividende, symbolique de notre confiance en l'avenir de Rougier, illustre notre volonté de revenir progressivement à une politique de distribution conforme à celle mise en oeuvre il y a quelques années.

Pour mémoire, Rougier avait payé un dividende de 1,80 euro en 2007.

CF: Au regard de la situation géopolitique actuelle, craignez-vous l'apparition de troubles dans les pays d'Afrique où est implanté le groupe?

FR: Rougier est présent historiquement dans le Bassin du Congo, dont la situation peut être qualifiée de calme et stable à l'heure qu'il est.

Remarquez, personne n'avait anticipé les troubles en Afrique du Nord ni au Moyen-Orient. Il est donc impossible de faire de la politique-fiction.

CF: Dans quel environnement évoluera Rougier dans les prochains mois?

FR: En Afrique, nous mettons en place un plan de compétitivité avec un programme d'investissements industriels importants qui nous permettra de renforcer l'adaptabilité de l'offre de Rougier.

Sur les marchés internationaux, les volumes et les prix, qui ont évolué dans le bon sens au cours des derniers mois, pourraient se stabiliser.

Pour l'ensemble de l'année 2011, notre objectif est de poursuivre la croissance de l'activité et d'améliorer notre résultat opérationnel courant.

CF: Quels atouts présente Rougier pour se développer?

FR: Ils sont nombreux; j'en évoquerais quatre.

Tout d'abord, nos racines africaines entretenues par un positionnement différencié sur un marché porteur.

Bien entendu, la certification; elle est intéressante sur le plan commercial en permettant de garantir aux clients que les bois peuvent être tracés depuis leur forêt d'origine et proviennent de forêts gérées de manière responsable.

Ensuite, notre capacité d'anticipation des grandes mutations qui nous offre une grande réactivité en trouvant rapidement les meilleures solutions, face à la crise ou encore à la nouvelle donne au Gabon.

Enfin, soulignons la stabilité de l'actionnariat, favorisant une vision de long-terme dans le processus de construction de l'avenir du groupe.

CF: Pour finir, étudiez-vous des dossiers d'acquisition?

FR: La stratégie de croissance externe ne figure pas parmi les priorités de Rougier mais nous regardons régulièrement les opportunités qui se présentent.

Toutefois, de l'étude d'un dossier à la réalisation d'une opération, un long chemin reste à parcourir.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...