Bourse > Stmicroelectronics > Stmicroelectronics : Le plan de sauvetage de st-ericsson déçoit les analystes
STMICROELECTRONICSSTMICROELECTRONICS STM - NL0000226223STM - NL0000226223
9.981 € -1.47 % Temps réel Euronext Paris
10.125 €Ouverture : -1.42 %Perf Ouverture : 10.325 €+ Haut : 9.969 €+ Bas :
10.130 €Clôture veille : 3 353 310Volume : +0.37 %Capi échangé : 9 088 M€Capi. :

Stmicroelectronics : Le plan de sauvetage de st-ericsson déçoit les analystes

Le plan de sauvetage de st-ericsson déçoit les analystes Le plan de sauvetage de st-ericsson déçoit les analystes

(Tradingsat.com) - Au lendemain d'une chute de près de 14%, l'action STMicroelectronics ne se redresse que très modestement mardi après-midi (+2,2% à 4,4 euros). Le groupe de semi-conducteurs a été sévèrement puni hier suite à l'annonce d'un nouveau plan stratégique de ST-Ericsson jugé décevant.

"Il y a toujours peu de visibilité sur la façon de régler le problème principal de ST-Ericsson, qui est de savoir comment améliorer concrètement le chiffre d'affaires de la joint venture en remportant de nouveaux contrats", commente ING, toujours à "Conserver" sur le titre STMicro avec un objectif de cours maintenu à 5 euros.

STMicro a dévoilé lundi avant la publication de ses résultats trimestriels un ultime plan de sauvetage de sa filiale wireless par lequel STMicro va absorber les activités R&D de ST-Ericsson qui couvrent le développement des processeurs d'applications. STMicro lui cédera ensuite sa technologie sous licence qui l'intégrera dans ses ModAps - des solutions compétitives intégrant un processeur d'application et un modem - pour smartphones et tablettes tactiles.

Par ailleurs, les deux sociétés ont signé un accord commercial visant à assurer conjointement la promotion et la commercialisation de processeurs d'applications autonomes et de modems de faible épaisseur auprès d'un plus grand nombre de clients couvrant toute la gamme des applications électroniques.

"Alors que ST-Ericsson chiffre à 320 M$ les économies de coûts qui seront réalisées à l'issue de ce plan, la profitabilité de STMicro devrait être impactée négativement", ajoute ING, qui se demande où la maison-mère va trouver les revenus supplémentaires nécessaires au développement des processeurs d'applications...

Dans la soirée de lundi, STMicro a fait état d'une perte nette de 176 millions de dollars au titre du premier trimestre 2012, ou -0,20$ par action, contre une perte nette de -0,01$ au quatrième trimestre 2011 et un bénéfice net de 170 millions d'euros ou 0,19$ par action après dilution au premier trimestre 2011.

Sur une base ajustée et après déduction des impôts applicables, la perte nette non-US GAAP publiée par ST au titre du premier trimestre ressort à -0,14$ par action si l'on exclut les charges de dépréciation et restructuration et l'impact exceptionnel de la sentence arbitrale, contre une perte nette de -0,01$ au quatrième trimestre et un résultat net de 0,20$ par action après dilution au premier trimestre 2011.

Le chiffre d'affaires est ressorti à 2 017 millions de dollars, en baisse de 8% comparé au T4 2011, et nettement inférieur à celui enregistré un an auparavant (2 535 M$).

Carlo Bozotti, Président et CEO de ST, a déclaré : "Au premier trimestre, les filiales détenues à 100% par ST ont enregistré une baisse de chiffre d'affaires de 3% par rapport au quatrième trimestre. Cette baisse a été inférieure à la saisonnalité historique grâce à la croissance enregistrée dans les segments de l'Automobile et des produits analogiques, MEMS et microcontrôleurs.

Pour ING, les comptes sont inférieurs aux attentes à cause de la marge brute, qui a atteint 29,6% au T1 2012 contre 30,4% anticipé. En outre, les dépenses opérationnelles sont nettement plus élevées que prévu, à 943 M$, contre 878 M$ estimés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...