Bourse > Solvay > Solvay : Nomura ne conseille plus d'acheter le titre
SOLVAYSOLVAY SOLB - BE0003470755SOLB - BE0003470755
107.450 € -0.09 %
107.900 €Ouverture : -0.42 %Perf Ouverture : 107.900 €+ Haut : 106.750 €+ Bas :
107.550 €Clôture veille : 67 642Volume : +0.08 %Capi échangé : 9 101 M€Capi. :

Solvay : Nomura ne conseille plus d'acheter le titre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nomura a dégradé son opinion sur le titre du groupe chimique belge Solvay, entré au sein de l'indice CAC 40 cet été. Son ancien conseil d''achat' est passé à 'neutre', la cible associée revenant de 110 à 105 euros. En cause : les conséquences de la conjoncture économique sur les volumes de la chimie, et un effet “matières premières” qui arrive à son terme.

En Bourse de Bruxelles, le titre Solvay recule de 0,2% à 94,8 euros, mais gagné toujours près de 50% depuis le début de l'année.

Ainsi, dans toute l'Europe et selon les nouveaux calculs plus pessimistes de Nomura, les volumes produits par les chimistes devraient baisser de 0,9% en 2012 avant de se reprendre de 1% en 2013.

Les projections bénéficiaires ont été abaissées pour toute une série de groupes européens dont Akzo Nobel et BASF. DSM, valeur préférée avec un objectif de 60 euros, fait exception en raison notamment de sa division Nutrition, que le marché sous-estime selon les analystes.

En revanche, Solvay est rétrogradé après l'abaissement des prévisions du cours du dollar relativement à l'euro, de celles portant sur les Polyamides et les Matériaux avancés.

'Les bénéfices du groupe ont été portés par la hausse des prix de matières premières intermédiaires (terres rares, gomme de guar, carbonate de sodium). Or les cours de ces matières baissent maintenant, ce qui devrait mettre un terme à cette tendance', indique Nomura, qui pense pour cette raison sur le marché attend trop de Solvay en 2013.

En effet et à la différence de nombre de groupes du secteur, Solvay dispose de matières premières en interne via ses mines (calcaire, fluorine) ou ses ccords d'approvisionnements à long terme (gomme de guar, terres rares). 'Cela lui permet de pratiquer des prix plus élevés, d'où un levier sur ses marges dont ne disposent pas les autres groupes', explique Nomura.

En outre, Nomura estime aussi que les synergies entre Solvay et Rhodia seront limitées. Cependant, Solvay a entrepris de rationaliser ses investissements l'an dernier, ce qui devrait profiter à ses comptes.

Nomura a également abaissé ses prévisions bénéficiaires pour le groupe de 7,8 à 7,6 euros par action cette année, et de 9,2 à 8,5 euros en 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...