Bourse > Solutions 30 se > Solutions 30 se : 'veut ralentir les opérations d'acquisitions'
SOLUTIONS 30 SESOLUTIONS 30 SE S30T - FR0010263335S30T - FR0010263335
32.100 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
31.050 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 160 M€Capi. :

Solutions 30 se : 'veut ralentir les opérations d'acquisitions'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Gianbeppi Fortis, PDG de Solutions 30, spécialiste des solutions pour les nouvelles technologies, répond aux questions de Cercle Finance, suite à la publication des résultats annuels, en fin de semaine dernière.

Cercle Finance: Solutions 30 a enregistré des résultats en forte progression au titre de 2013. Comment expliquez-vous cette résilience dans un environnement dégradé?

Gianbeppi Fortis: Sur l'ensemble de l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires s'élève à 94,2 millions d'euros, en croissance de 22,2%, conforme à celle des années précédentes.

Elle a été portée par les acquisitions réalisées ces derniers mois mais aussi les performances très satisfaisantes dans les domaines des télécoms (fibre optique), de l'audiovisuel, de l'énergie, de la monétique/sécurité, de la domotique.

La force du groupe consiste en un positionnement sur le déploiement de nouvelles technologies et l'élargissement des activités historiques d'informatique, en France et à l'international.

Ainsi, le résultat net part du groupe s'établit à 2,1 millions d'euros en 2013, en progression de plus de 60%.

Quant au résultat d'exploitation avant amortissement des écarts d'acquisition, il augmente de 41,5%, à 5,8 millions d'euros, bénéficiant de la bonne maîtrise des charges.

CF: De quelle visibilité disposez-vous pour les mois à venir et quels seront les vecteurs de la croissance en 2014?

GF: De nombreux appels d'offre vont être lancés dans l'énergie en France cette année, chez ERDF et GRDF, sur lesquels le groupe compte se positionner.

Le premier opérateur a pour objectif l'installation de trois à quatre millions de compteurs d'électricité intelligents baptisés Linky dans les foyers français sur 2015 et 2016, puis suivront d'autres vagues de déploiement au cours des années suivantes.

Le potentiel de ce marché, réparti entre plusieurs acteurs, pourrait atteindre quelque 1,5 milliard d'euros.

En parallèle, un appel d'offre sera lancé pour le remplacement de compteurs de gaz, pour une valeur de 350 millions d'euros, là aussi à répartir.

En matière d'externalisation de l'infogérance, nous avons pour ambition de devenir un acteur incontournable dans le processus de concentration.

Nous partirons aussi à la conquête de parts de marché et de contrats dans les nombreux autres domaines dans lesquels opère le groupe. D'autres marchés vont émerger, comme la e-santé.

Outre-Rhin, Solutions 30 entend tirer parti du vaste programme de déploiement de l'internet à très haut débit. L'Allemagne reste un marché à fort potentiel.

CF: Le groupe a réalisé de nombreuses acquisitions au cours des derniers mois, notamment en Allemagne. Comptez-vous marquer une pause ou poursuivre dans cette voie?

GF: Après l'acquisition en 2013 de Form@Home, activité de services d'assistance informatique à domicile de la Fnac, la reprise des actifs de CIS Infoservices, ancienne division de Cegelec, spécialisée dans la bureautique et la monétique, de Mixnet, fournisseur italien de solutions informatiques, de B&F Gmbh et Connecting Cable Gmbh, tous deux opérant dans l'informatique et les télécoms, Solutions 30 souhaite ralentir la cadence en matière de croissance externe.

Néanmoins, nous ne fermons la porte à aucune opportunité, plus particulièrement en Allemagne et au Benelux, deux zones géographiques cruciales pour nos activités.

CF: Enfin, quels sont vos objectifs financiers à court et moyen-terme?

GF: Nous concentrerons nos efforts sur l'amélioration de la rentabilité et sur la progression des bénéfices, aidée notamment par le transfert du siège social de la société au Grand-Duché du Luxembourg.

En 2014, nous entendons dépasser la barre des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, grâce à la croissance externe mais aussi l'accélération de notre développement sur certains marchés clé.

A horizon trois/cinq ans, le groupe devrait réaliser quelque 300 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec une croissance tirée en particulier par les activités allemandes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...