Bourse > Sodexo > Sodexo : Sodexo révise en baisse ses prévisions de croissance
SODEXOSODEXO SW - FR0000121220SW - FR0000121220
102.900 € +1.28 % Temps réel Euronext Paris
101.050 €Ouverture : +1.83 %Perf Ouverture : 103.250 €+ Haut : 101.050 €+ Bas :
101.600 €Clôture veille : 272 378Volume : +0.18 %Capi échangé : 15 820 M€Capi. :

Sodexo : Sodexo révise en baisse ses prévisions de croissance

Sodexo réduit l'objectif de croissance de son CA 2013-2014Sodexo réduit l'objectif de croissance de son CA 2013-2014

par Noëlle Mennella et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Sodexo a revu en baisse mercredi ses prévisions de croissance de l'activité sur l'année en raison de retards pris dans l'exécution de certains contrats déjà engrangés, après avoir subi un recul de son chiffre d'affaires sur neuf mois, affecté par les parités de change.

Selon le spécialiste de la distribution collective et des titres de services prépayés, de nouveaux contrats récemment signés avec Johnson & Johnson en Allemagne ou encore Procter & Gamble en France devraient néanmoins avoir un effet positif dans les années qui viennent.

"Je reste extrêmement confiant sur une amélioration de notre marge cette année et l'année prochaine et sur le fait qu'elle continuera à s'améliorer au cours des prochaines années", a déclaré Michel Landel, directeur général du groupe, lors d'une conférence avec les analystes.

Sur la totalité de l'exercice en cours, Sodexo vise désormais une croissance interne de son chiffre d'affaires comprise entre 2,2% et 2,5% alors qu'il tablait jusqu'à présent sur une fourchette comprise entre 2,5 et 3%.

Sodexo a été affecté par un démarrage plus lent que prévu de grands contrats enregistrés en 2013 dans le domaine de la santé avec des clients comme HCR Manorcare. Il a précisé que ce décalage n'était pas lié à la conjoncture économique, qui reste difficile dans certaines régions.

Le numéro deux du secteur derrière le britannique Compass a confirmé néanmoins son objectif de progression du résultat opérationnel de 11% pour l'exercice en cours et a dit viser une marge opérationnelle de 5,6%, en amélioration de 0,4% par rapport à 2012-2013.

Pour les neuf mois à fin mai, Sodexo a annoncé un recul de 2,8% à 13.822 millions d'euros de son chiffres d'affaires. Il affiche une hausse de 2,3% hors effets de change et à périmètre constant, qui reste toutefois légèrement inférieure à celle enregistrée au premier semestre (+2,4%).

RECUL DU TITRE

A 12h50, le titre perd 1,34% à 77,88 euros, après être tombé en matinée à 75,99 euros, ramenant sa capitalisation boursière à 12,23 milliards. L'indice SBF 120 cède 0,25% au même moment.

Les analystes de Société générale, qui sont passés mardi à l'achat sur la valeur, confirment leur opinion, ajoutant toutefois qu'ils pourraient revoir leurs prévisions de résultats.

"Les objectifs à court terme ont été revus en baisse, mais nous maintenons notre opinion positive à long terme", écrivent-ils dans une note.

Le ralentissement du chiffre d'affaires dans les pays émergents s'est confirmé sur les neuf premiers mois de l'exercice, avec une baisse de 0,7% (-12,2% en données publiées).

Dans cette partie du monde (Amérique latine, Asie, Afrique, Australie, Moyen-Orient), les services en "bases-vie" installées sur des sites pétroliers, gaziers et miniers ont diminué de 9,2% à cause des retards d'investissements dans les nouveaux projets des clients du secteur minier ainsi que des fins de chantiers.

En excluant cette activité, qui en 2012-2013 a représenté 45% du reste du monde, la croissance interne des ventes de cette zone géographique ressort à 7%.

En Amérique du Nord, Sodexo affiche une croissance organique de 3,7% (-1,4% en données publiées), soutenue par la montée en puissance des contrats passés par Unilever, Citibank ou Walt Disney World Resort.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...