Bourse > Sodexo > Sodexo : Le titre sodexo baisse malgré un ca 2011 revu à la hausse
SODEXOSODEXO SW - FR0000121220SW - FR0000121220
103.500 € +1.37 % Temps réel Euronext Paris
102.700 €Ouverture : +0.78 %Perf Ouverture : 103.650 €+ Haut : 102.250 €+ Bas :
102.100 €Clôture veille : 205 441Volume : +0.13 %Capi échangé : 15 912 M€Capi. :

Sodexo : Le titre sodexo baisse malgré un ca 2011 revu à la hausse

tradingsat

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Sodexo a revu à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires annuelle encouragé par l'accélération de ses performances semestrielles, en particulier dans les pays émergents, malgré le contexte économique européen.

En revanche, compte tenu des signes inflationnistes, le groupe a maintenu son objectif de hausse de l'ordre de 10% de résultat opérationnel annuel, hors effets de change, ce qui a provoqué des prises de bénéfice en Bourse.

Vers 10h50, l'action du numéro deux mondial de la restauration collective, derrière le britannique Compass, perdait 3% à 51,27 euros quand le CAC 40 montait de 0,25%.

"Le groupe reste très prudent sur le résultat d'exploitation ce qui veut dire qu'avec la remontée du dollar on n'a pas de relèvement à attendre", commente Mathias Desmarais (Exane). L'analyste observe qu'en raison des "très belles performances de l'action depuis un mois il y a des prises de bénéfices".

Le titre Sodexo a progressé de 10,25% entre le 15 mai et le 20 avril. Dans le même temps, Compass s'est apprécié de 8,73% et l'indice sectoriel européen de 3,64%.

CARNET DE COMMANDES MEILLEUR

Sodexo pense désormais réaliser pour l'ensemble de l'exercice 2010-2011 une croissance interne autour de 4,5% alors qu'il tablait jusqu'à présent sur une croissance interne de 3 à 4%.

Lors d'une téléconférence, Michel Landel, le directeur général de Sodexo, a dit attendre une inflation alimentaire située entre 3 et 4% "sur les 12 mois qui viennent".

Il a ajouté que le groupe était "capable de passer une bonne partie de ces hausses", l'ensemble des contrats prévoyant des clauses de révision de prix.

Il dit rester "très confiant" dans ses perspectives à moyen terme de retrouver une croissance annuelle moyenne de son chiffre d'affaires de 7% et d'atteindre une marge opérationnelle de 6%.

Michel Landel a aussi indiqué que le carnet de commandes de l'entreprise était supérieur à son niveau de l'année dernière. Il a précisé que dans la santé aux Etats-Unis il était en augmentation de 20 à 30% et qu'il "avait bien remonté" dans les pays émergents où la croissance globale de ses ventes est "au-dessus de 20%".

Le résultat opérationnel du premier semestre a cru de 14,6% (+8,5% hors effet de change) à 488 millions au regard du consensus de 472 millions établi par la rédaction de Reuters sur la base de six analystes.

Le bénéfice net s'est accru de 11% à 252 millions sur un chiffre d'affaires en augmentation de 10,4% à 8.269 millions (consensus de 8.151,29 millions) dont 4,8% de croissance interne.

Au cours du premier semestre, la croissance interne de son coeur de métier, la restauration et les services (70% des ventes du groupe), aujourd'hui renommé "solutions de services sur sites" a été de 4,8%.

Son activité chèques et cartes de services (chèques restaurant, chèques cadeaux, tickets de nettoyage), renommé "solutions de motivation", a affiché un gain de 5% sur une base organique.

Au 28 février 2011, l'endettement net du groupe était de 690 millions d'euros contre 1,36 milliard d'euros au 28 février 2010. Il représente 26 % des capitaux propres du groupe contre 42 % au 28 février 2010.

Avec la contribution d'Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...