Bourse > Societe generale > Societe generale : RPT-SocGen et Santander songent à un partenariat avec Commerzbank
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
44.835 € -2.19 % Temps réel Euronext Paris
45.340 €Ouverture : -1.11 %Perf Ouverture : 45.340 €+ Haut : 44.620 €+ Bas :
45.840 €Clôture veille : 3 258 840Volume : +0.40 %Capi échangé : 36 214 M€Capi. :

Societe generale : RPT-SocGen et Santander songent à un partenariat avec Commerzbank

SocGen et Santander songeraient à un partenariat avec CommerzbankSocGen et Santander songeraient à un partenariat avec Commerzbank

FRANCFORT (Reuters) - (Répétition précisant que chaque banque poursuit son propre projet chacune de son côté, rajout de détails)

Société Générale et Santander réfléchissent chacune de leur côté à un partenariat avec le numéro deux allemand du secteur bancaire Commerzbank, rapporte jeudi le magazine allemand Bilanz.

Une délégation de la banque française a récemment rencontré des représentants du gouvernement allemand pour évoquer la participation de 17% que détient la République fédérale dans Commerzbank, écrit le magazine qui n'identifie pas ses sources.

Commerzbank, sauvée de la faillite par une intervention publique au plus fort de la crise financière, et dont le cours a plongé de plus de 90% depuis 2007, est souvent présentée dans les médias comme une cible d'OPA potentielle.

Une porte-parole du gouvernement allemand a dit que Berlin n'avait pas actuellement l'intention de se séparer de sa participation.

Ni Commerzbank, ni SocGen ni Santander n'ont accepté de commenter l'information.

L'action Commerzbank prenait 3,45% vers 13h40 GMT, surperformant l'indice du compartiment des banques qui gagnait 1,23%.

Der Spiegel écrivait en mai que Berlin voulait rester dans Commerzbank jusqu'en 2016 au moins - le temps que le cours de l'action se redresse - et que le ministre des Finances Wolfgang Schäuble avait déjà écarté plusieurs prétendants.

Le président du directoire Martin Blessing a dit cette année que selon certains calculs, Berlin pourrait revendre sans perte s'il obtenait 18 à 19 euros par titre.

(Arno Schütze, Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...