Bourse > Societe generale > Societe generale : Repli du marché français des fusions-acquisitions sur neuf mois
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.455 € +0.61 % Temps réel Euronext Paris
39.685 €Ouverture : +1.94 %Perf Ouverture : 41.295 €+ Haut : 39.500 €+ Bas :
40.210 €Clôture veille : 2 392 010Volume : +0.30 %Capi échangé : 32 674 M€Capi. :

Societe generale : Repli du marché français des fusions-acquisitions sur neuf mois

Recul du marché français des fusions et acquisitions sur 9 moisRecul du marché français des fusions et acquisitions sur 9 mois

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le marché français des fusions et acquisitions, qui a enregistré au troisième trimestre un nouveau ralentissement de son activité, risque de connaître une année 2015 plus compliquée que prévu en raison notamment des inquiétudes des investisseurs sur l'état de santé de l'économie chinoise.

Début août, la décision des autorités chinoises de dévaluer le yuan a entraîné une véritable débâcle de la Bourse de Shanghai, provoquant un regain de tensions et de volatilité sur les marchés financiers à travers le monde.

D'après les données Thomson Reuters, le volume des transactions de fusions et acquisitions (M&A) a reculé de 43% sur le marché français au cours des neuf premiers mois de l'année.

Entre janvier et septembre 2015, le montant global des transactions de M&A est ainsi revenu à 112,8 milliards de dollars (100,3 milliards d'euros) contre 196,4 milliards un an plus tôt.

Sur le seul troisième trimestre, le volume des opérations n'a été que 27,3 milliards de dollars, pratiquement moitié moins qu'au troisième trimestre 2014.

"L'instabilité de marché qui s'est installée depuis les dévaluations du yuan du mois d'août, a suscité inquiétudes et interrogations qui n'ont, pour l'instant, pas été de nature à impacter nos opérations M&A en cours", souligne Alexandre Courbon, le responsable du M&A pour la France à la Société générale.

"Bien que les feux restent au vert, le second semestre s’annonce néanmoins plus incertain que les semestres précédents", ajoute-t-il toutefois.

Pour François Kayat, associé-gérant chez Lazard, "il est encore trop tôt pour déterminer l'impact du ralentissement de la croissance en Chine sur les activités de M&A".

Le rachat de l'équipementier de télécommunications Alcatel-Lucent par Nokia reste la transaction la plus importante de l'année, confirmant une nouvelle fois l'ébullition dans le secteur des télécoms, confirmée par l'acquisition mi-septembre de l'américain Cablevision par Altice pour 17,7 milliards de dollars.

L'activité sur les marchés actions (equity capital market), qui comprend notamment les introductions en Bourse, est elle aussi en repli sur les neuf premiers mois de l'année.

Sur le troisième trimestre, elle a reculé de 9%, mais la baisse de l'activité est bien plus marquée sur neuf mois avec une chute de 70% des transactions entre janvier et septembre.

"La volatilité de marché actuelle conduit un certain nombre de nos clients vendeurs à opter, quand ils le peuvent, pour des procédures de type 'dual-track' M&A/IPO", relève Alexandre Courbon.

(Edité par Marc Angrand)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...