Bourse > Societe generale > Societe generale : Rechute des valeurs bancaires, la prudence de retour
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.210 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris
40.720 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 40.970 €+ Haut : 39.950 €+ Bas :
40.970 €Clôture veille : 4 495 430Volume : +0.56 %Capi échangé : 32 476 M€Capi. :

Societe generale : Rechute des valeurs bancaires, la prudence de retour

SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE

(Tradingsat.com) - Très entourées depuis le début de l’année à la Bourse de Paris, les valeurs bancaires marquent le pas ce mercredi, à l’image de Société Générale (-4,5% à 32 euros), Crédit Agricole (-3% à 7,2 euros) et BNP Paribas (-1,8%).

Le directeur financier de la Société Générale semble avoir délivré un message de prudence lors d’un récente rencontre avec les analystes qui a permis de préciser les tendances au quatrième trimestre et en 2013.

Dans la banque de détail en France en particulier, Oddo pointe ainsi aujourd’hui la "hausse des risques" et la "faiblesse des revenus". Le broker comprend que la charge du risque devrait atteindre 50 points de base sur l’ensemble de 2012, soit 58 points de base de quatrième trimestre, le principal facteur de risque portant sur les PME.

Après le désendettement réalisé cette année par la banque, « l’utilisation des capacités retrouvées après la phase d’ajustement reste à trancher », note par ailleurs le courtier, qui juge difficile ce stade d’identifier ce que seront les moteurs de croissance des revenus.

Enfin, en matière de solvabilité, Oddo, qui maintient son opinion « Neutre » sur Société Générale avec un objectif de cours de 34 euros, comprend que la Société Générale s’orienterait vers un remboursement graduel du LTRO (opération de refinancement à long terme de la BCE) commençant dès 2013.

Les Echos rapportent d’ailleurs aujourd’hui que « de nombreuses banques européennes ayant bénéficié des injections massives de liquidités à trois ans de la BCE veulent commencer à rembourser dès fin janvier, afin d'envoyer un signal positif aux marchés et de réduire leurs coûts de financement ». Selon des sources bancaires du journal, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole envisageraient de rembourser « dès à présent ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...