Bourse > Societe generale > Societe generale : Les Turbos Jour sont destinés aux « day traders »
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.210 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris
40.720 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 40.970 €+ Haut : 39.950 €+ Bas :
40.970 €Clôture veille : 4 495 430Volume : +0.56 %Capi échangé : 32 476 M€Capi. :

Societe generale : Les Turbos Jour sont destinés aux « day traders »

Sébastien David, responsable Relations Investisseurs, Produits de BourseSébastien David, responsable Relations Investisseurs, Produits de Bourse

(Tradingsat.com) - Société Générale a lancé fin septembre les Turbos Jour, de nouveaux produits de bourse offrant des effets de levier très importants, permettant d'amplifier fortement les variations du contrat future CAC 40. Sébastien David, responsable Relations Investisseurs, Produits de Bourse à la Société Générale, nous explique leur fonctionnement.

Tradingsat.com : Y-a-t-il des similitudes entre les Turbos Jour et les Turbos « classiques » ?

Sébastien David : Le principe de base est le même que pour les Turbos « classiques » c'est-à-dire ceux à échéance supérieure à une journée de notre gamme, en ce sens qu’ils permettent de prendre une position sur un sous-jacent avec un effet de levier important et un investissement réduit. Pour rappel, l’effet de levier permet d’amplifier les variations du sous-jacent – en l’occurrence ici le future CAC 40 – à la hausse comme à la baisse. On adoptera donc, soit une stratégie haussière pour miser sur la hausse du sous-jacent avec un Turbo Call (ou un Turbo Jour Call dans le cas présent), soit une stratégie baissière (pour miser sur la baisse du sous-jacent) avec un Turbo Put ou un Turbo Jour Put. Enfin, comme les Turbos à échéance, les Turbos Jour comprennent une barrière désactivante, c’est à dire que le produit se désactive et perd toute valeur lorsque le sous-jacent touche un seuil prédéfini.

Tradingsat.com : Qu’est ce qui diffère entre un Turbo Jour et un Turbo à échéance ?

Sébastien David : La grande caractéristique des Turbos Jour est leur durée de vie limitée à une journée, sachant que cette journée débute à 9h05 et se termine non pas à 17h30, mais à 18h30 (étant donné que le produit est indexé sur le contrat future CAC 40). L’intégralité de la gamme des Turbos Jour est renouvelée chaque jour, permettant d’avoir des produits adaptés aux nouvelles conditions de marché. Les investisseurs très avertis qui recherchent les plus gros effets de levier disposeront donc tous les jours de produits dont le prix d’exercice se situe au plus près de la barrière désactivante.

Tradingsat.com : A quel type d’investisseurs s’adressent en particulier les Turbo Jours ?

Sébastien David : Les caractéristiques des Turbos Jour (effet de levier maximal, durée de vie du produit d’une journée) destinent ce produit aux investisseurs très avertis, cherchant à amplifier les variations du sous-jacent sur quelques minutes, voire quelques heures. C’est un produit uniquement destiné aux « day traders », recherchant des gains rapides et importants grâce à l’effet de levier, mais totalement conscients du risque encouru de perte totale de leur mise. Les investisseurs avec un horizon d’investissement supérieur à une journée qui n’ont pas la capacité de suivre leur investissement en temps réel auront donc tout intérêt à se reporter sur d’autres produits de la gamme Société Générale, tels que les Turbo Infinis.

Tradingsat.com : Qu’est ce qui va déterminer l’importance de l’effet de levier ?

Sébastien David : Selon la formule mathématique, l’effet de levier est égal au cours du sous-jacent divisé par le cours d’achat du Turbo Jour et la parité. Cela signifie que plus le cours du sous-jacent est proche du cours d’exercice (barrière désactivante) plus l’effet de levier va être important, et plus le produit va être risqué, puisque par définition, dès que la barrière désactivante est touchée, le produit est désactivé. Quinze Turbo Jour Call et 15 Turbos Jour Put sont émis chaque jour avec un écart de 20 points de prix d’exercice, soit 300 points d’écart au total entre le produit dont le prix d’exercice est le plus proche du cours du contrat future CAC 40, et celui dont la barrière désactivante en est le plus éloignée. Par ailleurs, puisqu’il varie en fonction du cours du sous-jacent, l’effet de levier va varier tout au long de la journée. Il n’est pas fixe.

Tradingsat.com : Pouvez-vous rappelez précisément comment fonctionne la barrière désactivante ?

Sébastien David : Supposons par exemple que le contrat future CAC 40 soit à 4200 points à un instant donné et que nous achetons un Turbo Jour Call dont la barrière désactivante se situe à 4150 points. Son prix sera égal à 4200 – 4150, divisé par 100, plus un « risque de gap » de 8 centimes, soit 58 centimes au total. Alors que nous avions anticipé une hausse du future CAC 40 avec un Call, que se passe-t-il si le contrat future CAC 40 recule et touche les 4150 points ? Dès qu’il a touché ce seuil, le produit est automatiquement désactivé et sa valeur tombe à zéro. Il n’aura toutefois jamais de valeur négative. L’investisseur perd la somme investie, mais jamais au delà, contrairement à d’autres stratégie à effet de levier de type CFD ou SRD.

Tradingsat.com : Qu’est ce que la « prime de gap » ?

Sébastien David : Chaque cours de Turbo Jour intègre cette prime de 8 points, soit 8 centimes, qui vient du fait que, dans la journée, le cours du contrat future CAC 40 peut enregistrer des « sauts » importants, des variations soudaines, qui peuvent l’amener à franchir d’un coup la barrière désactivante. Dans l’exemple précédent, si le contrat future CAC 40 vaut 4200 points au moment de l’achat d’un Turbo Jour dont la barrière désactivante se situe à 4150 points, il peut ensuite brutalement tomber à 4140 points. Cette prime payée par l’investisseur permet à l’émetteur de compenser la probabilité d’un tel risque, et lui permet de déboucler sa position sans surcoût supplémentaire alors que la barrière désactivante a déjà été franchie.

Tradingsat.com : Que se passe-t-il si l’on « oublie » de revendre son Turbo Jour avant la fin de la journée ?

Sébastien David : Dans notre exemple d’un Turbo Jour acheté 58 centimes, dont 8 centimes de prime de gap, avec un contrat future CAC 40 à 4200 points et une barrière désactivante à 4150 points, on récupère cette prime de gap lorsque l’on revend le Turbo Jour en cours de séance. Si le Turbo Jour est revendu à 18h29, et, en imaginant que le contrat future CAC 40 se situe à ce même niveau de 4200 points à cet instant, le prix de vente sera de 58 centimes. Par contre, si l’on n’a pas revendu son produit avant la clôture à 18h30, et en supposant que le contrat future CAC 40 termine la séance à 4200 points également, l’investisseur est remboursé de la valeur intrinsèque, soit 50 centimes, sans la prime de gap. D’où l’intérêt de bien utiliser toute la palette des ordres de bourse, et notamment les ordres stop… et de revendre son produit avant la clôture.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...