Bourse > Societe generale > Societe generale : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.210 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris
40.720 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 40.970 €+ Haut : 39.950 €+ Bas :
40.970 €Clôture veille : 4 495 430Volume : +0.56 %Capi échangé : 32 476 M€Capi. :

Societe generale : Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séanceLes Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Après leur repli de la veille et leur ouverture en baisse, les Bourses européennes ont retrouvé le chemin de la hausse mardi à la mi-séance, notamment emmenées par les valeurs financières et celles liées aux matières premières tandis que Wall Street est attendue en légère progression après sa session irrégulière de lundi.

À Paris, le CAC 40 prend 1,35% (+ 58,71 points) à 4.383,81 points vers 10h10 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,84% et, à Londres, le FTSE prend 0,69%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 1,15% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 1,28%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,3%.

Les acteurs de marché ont apparemment relégué au second plan les inquiétudes concernant l'impact d'une possible hausse des taux d'intérêt américains, à l'origine de la baisse de lundi. Et ils ne semblent guère affectés par l'annonce d'une chute de l'indice ZEW mesurant le sentiment des investisseurs, recul surtout provoqué par les incertitudes entourant le référendum du 23 juin sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Avant l'Europe, les places asiatiques avaient nettement baissé en raison des craintes concernent l'impact d'un tour de vis monétaire aux Etats-Unis.

"Tout le monde s'inquiète d'une hausse des taux de la Réserve fédérale en juin donc nous sommes dans un marché sans direction claire en ce moment", a noté Shahzad Hasan, analyste chez Global Alliance Investors.

Après avoir marqué une pause lundi, le dollar reprend sa marche en avant face à un panier de devises internationales, toujours porté par la possibilité évoquée par la Réserve fédérale d'un tour de vis monétaire en juin. A 95,391(+0,17%), l'indice dollar se rapproche de son pic de deux mois de 95,502 atteint la semaine dernière.

Cette évolution pèse sur certains matières premières, notamment le pétrole qui recule pour la cinquième séance consécutive. A son cours actuel de 48,12 dollars (-0,48%) le baril, le Brent a basculé dans le rouge depuis le début du mois alors qu'il est sur une série, sur la période février-avril, de trois hausses mensuelles de suite.

Le recul de l'or noir n'empêche pas l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes, l'une des plus fortes pondérations de la cote, de progresser de 1,36%, ce qui porte son gain à plus de 3,5% depuis le début de l'année.

L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières, dopé par un retournement à la hausse des cours du cuivre, gagne 1,79%, plus forte hausse sectorielle, ce qui donne une progression depuis le 1er janvier de quelque 10,5%.

L'indice bancaire, autre poids lourd de la cote, avance de 1,57%, notamment emmené par la hausse de 2,8% du titre Société générale, ce qui ramène à 19% son recul depuis le début de l'année.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines grecques à 10 ans est tombé plus tôt dans la séance à un nouveau creux de six mois, à 7,22%, avant de remonter à 7,41%, soit une hausse de quatre points de base.

Une réunion de l'Eurogroupe consacrée à l'examen du respect des conditions imposées à la Grèce est prévue dans l'après-midi.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...