Bourse > Societe generale > Societe generale : Le vert l'emporte sur les bancaires, l'amf met en garde les auteurs des rumeurs
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
46.360 € -1.07 % Temps réel Euronext Paris
46.700 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 46.975 €+ Haut : 46.030 €+ Bas :
46.860 €Clôture veille : 6 171 350Volume : +0.76 %Capi échangé : 37 443 M€Capi. :

Societe generale : Le vert l'emporte sur les bancaires, l'amf met en garde les auteurs des rumeurs

Le vert l'emporte sur les bancaires, l'amf met en garde les auteurs des rumeursLe vert l'emporte sur les bancaires, l'amf met en garde les auteurs des rumeurs

(Tradingsat.com) - Au terme d'une séance marquée par une extrême volatilité, les valeurs bancaires de la place de Paris, bien qu'attaquées par une nouvelle rumeur - concernant cette fois une banque d'Asie qui aurait coupé ses lignes de crédit aux grandes banques française -, sont finalement parvenues à terminer en territoire positif. Natixis (6,3% à 2,85 euros) et Crédit Agricole (+5,2% à 6,385 euros) affichent les gains les plus importants, suivies par Société Générale (+3,7% à 23 euros), Dexia (+2,4% à 1,53 euro), et BNP Paribas (+0,3% à 35,7 euros).

A propos des rumeurs, l'Autorité des marchés financiers a d'ailleurs rappelé aujourd'hui que "la diffusion d'informations infondées est susceptible de sanction".

Constatant que "le fonctionnement régulier des marchés est altéré par la diffusion de rumeurs infondées concernant les valeurs financières cotées à Paris", l'AMF "rappelle qu'en vertu de son règlement général, la diffusion d'informations infondées peut constituer un manquement susceptible de sanction ; de même que le fait d'en tirer profit", lit-on dans un communiqué du gendarme de la Bourse.

La Société Générale avait vigoureusement réagi dès hier soir, demandant à l'AMF d'ouvrir une enquête sur l'origine de rumeurs (de faillite imminente notamment) qui ont circulé mercredi et fait s'effondrer mercredi son cours de bourse de près de 15%. La banque a "dément[i] catégoriquement et avec la plus extrême vigueur toutes les rumeurs de marché, totalement infondées, ayant affecté son cours de Bourse".

Frédéric Oudéa, son président, a par ailleurs multiplié les déclarations dans la presse, confiant à CNBC que les rumeurs étaient de la "foutaise" et démentant des "bruits complètement fantaisistes" dans les colonnes du Figaro.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...