Bourse > Societe generale > Societe generale : Le ralentissement de l'économie chinoise se confirme en avril
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
46.360 € -1.07 % Temps réel Euronext Paris
46.700 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 46.975 €+ Haut : 46.030 €+ Bas :
46.860 €Clôture veille : 6 171 350Volume : +0.76 %Capi échangé : 37 443 M€Capi. :

Societe generale : Le ralentissement de l'économie chinoise se confirme en avril

Marché : Production industrielle et ventes au détail en Chine déçoiventMarché : Production industrielle et ventes au détail en Chine déçoivent

PÉKIN (Reuters) - Les chiffres de l'investissement, des ventes de détail et de la production industrielle ont été inférieurs aux attentes en Chine au mois d'avril, confirmant le ralentissement de la deuxième économie du monde malgré les efforts des autorités pour l'endiguer.

La production industrielle chinoise a progressé de 8,7% sur un an en avril, soit sa plus faible croissance en cinq ans et un rythme plus lent que celui prévu par les économistes, qui escomptaient en moyenne une hausse de 8,9%, montrent les données publiées mardi par le Bureau national des statistiques.

Les investissements en actifs immobilisés, l'un des principaux moteurs de la croissance, ont progressé pour leur part de 17,3% sur les quatre premiers mois de l'année par rapport à la même période un an plus tôt. Ce chiffre, moins bon que prévu, est le plus faible pour cet indicateur depuis décembre 2001.

Certains analystes mettent déjà en doute l'efficacité de la politique économique du gouvernement chinois, qui s'est fixé comme objectif une croissance du produit intérieur brut de 7,5% cette année.

"La grande question est de savoir si le gouvernement prendra des mesures suffisantes pour freiner le ralentissement", estime ainsi Wei Yao, économiste à la Société Générale à Hong Kong.

"Le chiffre le plus inquiétant est celui des investissements en actifs immobilisés", ajoute-t-il. "Le chiffre indique en fait que les efforts du gouvernement pour stimuler l'investissement ne parviennent pas pour l'instant à compenser le retournement de l'immobilier".

LE MARCHÉ DU LOGEMENT SOUFFRE

Autre donnée préoccupante, les ventes au détail ont progressé de 11,9% sur un an en avril, leur plus faible croissance depuis cinq ans et un chiffre là encore inférieur aux prévisions.

Les autorités chinoises ont pris une série de mesures pour tenter de relancer la croissance, réduisant notamment les charges pesant sur les entreprises, accélérant les investissements en infrastructures et diminuant le montant des réserves obligatoires à déposer à la banque centrale pour les banques de taille modeste afin de les encourager à prêter davantage.

L'efficacité de ces mesures est freinée par un rétrécissement du marché du logement, illustré mardi par le chiffre de la croissance de l'investissement immobilier, qui a été de 16,4% sur les quatre premiers mois de l'année, un chiffre lui aussi inférieur aux attentes.

L'humeur morose du secteur du logement est confirmée par le revenu des cessions immobilières, qui a chuté de 7,9% en rythme annuel sur la période de janvier à avril.

Pour tenter de relancer l'accès à la propriété, la Banque populaire de Chine a plaidé mardi pour davantage de prêts hypothécaires, la rareté du crédit étant considérée comme l'une des raisons des difficultés du marché de l'immobilier.

(Xiaoyi Shao, Jonathan Standing, Heng Xie et Hongmei Zhao; Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...