Bourse > Societe generale > Societe generale : La société générale vend à solvay sa part dans orbeo
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
46.360 € -1.07 % Temps réel Euronext Paris
46.700 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 46.975 €+ Haut : 46.030 €+ Bas :
46.860 €Clôture veille : 6 171 350Volume : +0.76 %Capi échangé : 37 443 M€Capi. :

Societe generale : La société générale vend à solvay sa part dans orbeo

La société générale vend à solvay sa part dans orbeoLa société générale vend à solvay sa part dans orbeo

LONDRES (Reuters) - La Société générale a annoncé vendredi céder à Rhodia (groupe Solvay) sa participation de 50% dans Orbeo, la société dédiée aux marchés du carbone, détenue à parité par les deux groupes.

Orbeo, basée à Paris, a été créée en 2006 à parité par la banque et le chimiste français, dans le contexte de la création des marchés du carbone en 2005 et de l'application du Protocole de Kyoto en Europe.

Le belge Solvay a déjà acquis cette année la moitié d'Orbeo en rachetant Rhodia. Lorsqu'il aura, d'ici le 1er janvier, racheté la participation de SocGen, il en contrôlera donc la totalité.

"Rhodia Energy souhaite renforcer son engagement dans la lutte contre le changement climatique en tirant pleinement parti du savoir-faire industriel de Solvay et Rhodia et en élargissant son offre dans la gestion intégrée de l'énergie et des émissions de CO2", a déclaré Solvay dans un communiqué.

Les termes de l'accord n'ont pas été dévoilés

Un analyste de la SocGen a déclaré que l'accord n'avait pas de lien avec l'effondrement des prix des unités de réduction certifiée des émissions, qui ont atteint vendredi matin un nouveau plus bas record de 4,40 euros.

"C'est la fin du partenariat et du pacte d'actionnaires, pas la fin du carbone pour la SocGen ou Rhodia, puisque tous deux continueront d'y être actifs", explique Emmanuel Fages, analyste à la tête de l'équipe CO2, gaz, charbon et énergie à la Société générale.

Sous la pression des marchés, la Société générale a engagé en septembre un programme de cession d'actifs et de réduction de coûts afin de réduire la taille de son bilan et renforcer ses fonds propres.

La banque, qui a vu sa capitalisation boursière s'effondrer de plus de 60% depuis le début de l'année, espère ainsi libérer quatre milliards d'euros de fonds propres supplémentaires d'ici 2013.

Michael Szabo, Natalie Huet pour le service français, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...