Bourse > Societe generale > Societe generale : La FDIC porte plainte contre 16 banques dans le dossier du Libor
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
46.360 € -1.07 % Temps réel Euronext Paris
46.700 €Ouverture : -0.73 %Perf Ouverture : 46.975 €+ Haut : 46.030 €+ Bas :
46.860 €Clôture veille : 6 171 350Volume : +0.76 %Capi échangé : 37 443 M€Capi. :

Societe generale : La FDIC porte plainte contre 16 banques dans le dossier du Libor

La FDIC porte plainte contre 16 banques dans le dossier du LiborLa FDIC porte plainte contre 16 banques dans le dossier du Libor

NEW YORK/WASHINGTON (Reuters) - La Federal Deposit Insurance Corp (FDIC), l'agence fédérale de garantie des dépôts bancaires aux Etats-Unis, a annoncé vendredi avoir porté plainte contre 16 banques, accusant ces dernières d'avoir lésé des dizaines d'autres établissements, aujourd'hui disparus, via la manipulation du taux interbancaire Libor.

Selon la FDIC, ces institutions financières ont rompu certains contrats qu'elles avaient noués avec les banques aujourd'hui fermées en faussant le taux Libor auxquels ces contrats étaient liés.

Certaines des banques citées dans la plainte - dont UBS, Rabobank, Royal Bank of Scotland (RBS) et Barclays - se sont déjà acquittées d'amendes représentant au total plusieurs milliards de dollars auprès des autorités américaines et britanniques pour leur rôle dans le scandale de manipulation du Libor.

Début décembre, la Commission européenne a infligé des amendes d'un montant total de 1,712 milliard d'euros à six banques pour entente illicite sur le marché des produits dérivés financiers, dont Citigroup, Deutsche Bank, RBS, JPMorgan, Société générale et le courtier RP Martin.

Les établissements financiers visés sont accusés d'avoir artificiellement manipulé le Libor entre 2005 et 2010 en communiquant des informations trompeuses sur les taux d'intérêt auxquels elles se finançaient sur le marché interbancaire.

Le taux Libor (London Interbank Offered Rate) sert de référence pour des milliers de milliards de dollars de produits financiers, qu'il s'agisse de crédit à la consommation, de prêts immobiliers ou étudiant ou encore d'obligations à taux variable.

Les agissements des institutions financières incrimées par la FDIC ont entraîné des "pertes substantielles" pour les 38 banques qui avaient été placées sous son administration, dont Washington Mutual Bank et IndyMac Bank.

Le régulateur n'a pas quantifié ces pertes. Et la plainte ne précise pas non plus les dommages réclamés par la FDIC.

En plus d'UBS, de Rabobank, de RBS et de Barclays, les banques citées par cette plainte sont Bank of America, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, HSBC, JPMorgan, Lloyds Banking Group, Société générale, Norinchukin Bank, Royal Bank of Canada, Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ et WestLB.

(Nate Raymond à New York et Aruna Viswanatha à Washington, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...