Bourse > Societe generale > Societe generale : L'affaire Kerviel relancée ?
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
47.315 € -0.34 % Temps réel Euronext Paris
47.405 €Ouverture : -0.19 %Perf Ouverture : 47.800 €+ Haut : 46.980 €+ Bas :
47.475 €Clôture veille : 2 492 850Volume : +0.31 %Capi échangé : 38 217 M€Capi. :

Societe generale : L'affaire Kerviel relancée ?

Jérôme KervielJérôme Kerviel

(Tradingsat.com) - Nouveau rebondissement dans l’affaire Kerviel. Le site Mediapart a révélé dimanche l’existence d’une « déposition sans précédent, qui transforme le dossier Kerviel en un scandale Société générale ».

En effet, selon le journal en ligne d'information, la commandante de police chargée de piloter cette affaire à la brigade financière, auditionnée le 9 avril dernier par le juge d’instruction Roger Le Loire dans le cadre de l’information judiciaire ouverte en juin 2014, aurait acquis « la certitude que la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises par ce dernier ».

Une affirmation qui va à l'encontre de la version toujours soutenue par la banque. Celle-ci s'est toujours présentée comme la victime d'un trader solitaire qui aurait dissimulé à ses chefs par des manipulations frauduleuses des positions qui se sont élevées jusqu'à 50 milliards d'euros et ont débouché sur une perte de 4,9 milliards d'euros.

Nathalie Le Roy aurait en particulier mentionné le témoignage d’un ancien salarié de la Société Générale, opérant au sein de l’entité « risques opérationnels », qui lui a affirmé avoir alerté sa hiérarchie, notamment par message électronique, des agissements de l’ancien trader.

Par ailleurs, à plusieurs reprises, la banque n’aurait pas accédé aux demandes de l’enquêtrice. Celle-ci souhaitait notamment obtenir les échanges par messagerie électronique entre le salarié en question et Claire Dumas, adjointe au directeur des risques opérationnel.

De son côté, la Société Générale « s'étonne des déclarations qui auraient été faites par un policier au juge d'instruction parisien en charge des plaintes déposées par Jérôme Kerviel alors qu’il avait lui-même déclaré aux policiers qui l'interrogeaient en janvier 2008 qu'il avait agi seul et à l’insu de sa hiérarchie. »

La banque précise qu’elle « n'a pas accès à ce dossier judiciaire d’où seraient extraites les déclarations du policier » et « rappelle qu'elle a elle-même déposé deux plaintes pour dénonciation calomnieuse pour répondre aux deux plaintes déposées par Jérôme Kerviel ».


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...