Bourse > Societe generale > Societe generale : Frédéric oudea convainc les investisseurs, l'action flambe !
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
47.540 € +1.66 % Temps réel Euronext Paris
46.785 €Ouverture : +1.61 %Perf Ouverture : 47.585 €+ Haut : 46.555 €+ Bas :
46.765 €Clôture veille : 1 564 410Volume : +0.19 %Capi échangé : 38 399 M€Capi. :

Societe generale : Frédéric oudea convainc les investisseurs, l'action flambe !

Frédéric oudea convainc les investisseurs, l'action flambe !Frédéric oudea convainc les investisseurs, l'action flambe !

(Tradingsat.com) - Après avoir ouvert en forte hausse, puis lourdement replongé, l'action Société Générale a ensuite nettement repris de la hauteur. Vers 16h45, le titre flambait ainsi de plus de 11% à 17,3 euros, une performance supérieure à celle de ses homologues BNP Paribas (+2,9%) et Crédit Agricole (+6,5%).

La choix de la banque de faire face aux rumeurs via une communication proactive en faisant preuve d'un maximum de transparence commence semble-t-il à payer. La banque avait souligné hier matin la faiblesse de son exposition aux pays européens les plus fragiles, tout en réitérant la solidité de son modèle de banque universelle. Son PDG, Frédéric Oudéa a enfoncé le clou aujourd'hui auprès des investisseurs américains. « Au total, pour la Grèce, l'Irlande, le Portugal, l'Italie et l'Espagne, nous avons 4,3 milliards d'euros de dettes souveraines dans nos banking book», a rappelé le dirigeant sur l'antenne de Bloomberg TV.

Il s'est aussi montré serein face à la réduction de l'apport en liquidité en dollar des fonds monétaire américains aux banques européennes. Frédéric Oudéa a ainsi rappelé que la SG disposait de 34 milliards de dollars d'excédents de ressources auprès de la Réserve Fédérale à fin août et souligné l'importance de la réserve d'actifs mobilisables du groupe (105 milliards d'euros). Il a ainsi assuré que la banque pouvait très bien s'adapter à un gel total des liquidités dollars de la part des fonds monétaires américains.

Concernant sa filiale grecque Geniki, Frédéric Oudéa a indiqué que son portefeuille de prêts de 3,3 milliards d'euros avait déjà fait l'objet d'importantes provisions. « Si vous comparez avec la taille de nos activités, de nos profits, de nos capitaux, encore une fois cela n'est pas quelque chose de significatif », a martelé le patron de la SG.

Enfin, Frédéric Oudéa a assuré qu'il n'y avait « aucune discussion » avec le gouvernement français au sujet d'un éventuel plan d'urgence pour les banques françaises. « Les banques françaises ont des niveaux de capitaux adéquats, elles ont significativement renforcé leur base de capital au cours des trois dernières années », a-t-il ajouté.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...