Bourse > Societe generale > Societe generale : Deutsche Bank se réorganise et se sépare de Postbank
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.210 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris
40.720 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 40.970 €+ Haut : 39.950 €+ Bas :
40.970 €Clôture veille : 4 495 430Volume : +0.56 %Capi échangé : 32 476 M€Capi. :

Societe generale : Deutsche Bank se réorganise et se sépare de Postbank

Deutsche Bank se réorganise et se sépare de PostbankDeutsche Bank se réorganise et se sépare de Postbank

par Thomas Atkins

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé vendredi soir qu'elle allait réduire la voilure dans la banque d'investissement, déconsolider sa filiale Postbank et sabrer ses coûts suivant un plan de restructuration destiné à restaurer sa rentabilité.

La première banque allemande a ainsi conclu quatre mois de travail au terme desquels elle a décidé d'investir notamment dans la gestion d'actifs et la gestion de fortune et dans son propre réseau de banque de détail.

Elle investira aussi davantage dans la banque numérique et rationalisera son implantation géographique.

Ce retournement stratégique - la banque entendait jusqu'alors préserver un modèle de banque "universelle" et multi-services - a été approuvé à l'unanimité du conseil de surveillance, ajoute la banque.

L'établissement a choisi une solution moins radicale qu'il ne l'avait envisagé auparavant, songeant un temps à sortir complètement de la banque de détail pour devenir une pure banque d'investissement et commerciale.

Les réductions de coûts, où interviendront sans doute des licenciements, joueront un rôle important dans la mesure où Deutsche Bank se retire d'activités à faible marge et tente de s'adapter à un nouveau contexte marqué par le retrait des marchés de capitaux de la plupart de ses concurrentes européennes.

"C'est un plan très difficile et très complexe", commente Omar Fall, analyste de la banque d'investissement Jefferies. "Mais au moins, elle prend les devants pour ce qui concerne sa structure et là elle ne fait plus comme par le passé, lorsqu'elle se contentait de lever des capitaux en disant 'Faites-mois confiance, cette fois-ci c'est différent'".

SCISSION VIA UNE IPO, DIT VERDI

L'annonce de cette restructuration intervient dans un contexte délicat pour la banque, à laquelle les autorités américaines et britanniques ont infligé jeudi une amende de 2,5 milliards de dollars et ordonné de licencier sept salariés dans le dossier de la manipulation des taux d'intérêt Libor.

Depuis que les deux coprésidents du directoire Jürgen Fitschen et Anshu Jain ont pris en mains les destinées de la banque en 2012, l'action Deutsche Bank n'a gagné que 22%, alors que l'indice bancaire européen Stoxx a bondi de 84% dans le même temps. L'espoir d'une restructuration a toutefois alimenté un rally du titre ces dernières semaines.

Le choix de ne se séparer que de Postbank, rachetée par appartements à partir de 2008 pour six milliards d'euros, est une concession aux agences de notation, qui craignaient qu'une sortie totale de la banque de détail au profit de la banque d'investissement n'aiguise le profil de risque.

La banque répond aussi, ce faisant, aux préoccupations de l'Etat allemand, qui redoutait qu'elle perde ses attaches locales. Deutsche Bank compte 8,5 millions de clients répartis dans 730 succursales qu'elle détient en propre.

Selon le syndicat allemand Verdi, Deutsche Bank a choisi de scinder Postbank via le marché boursier. "Le directoire de Deutsche Bank a choisi le modèle suivant lequel Postbank sera scindée par le biais d'une introduction en Bourse", explique Verdi.

Postbank compte environ 14 millions de clients dans 1.100 agences intégrées au réseau de la Poste allemande.

Tout le monde ne voit pas cette décision d'un bon oeil. "Vendre Postbank ne fera sans doute qu'exacerber les problèmes de Deutsche Bank", écrivaient des analystes de Société Générale récemment. Il est probable, de fait, que la scission se fasse à perte pour Deutsche Bank. Ses coûts de financement risquent aussi d'augmenter car les investisseurs obligataires n'apprécieront peut-être pas la perte de diversification des sources de résultats, ajoute Société Générale.

Deutsche Bank précise que les modalités complètes de sa stratégie seront dévoilées le lundi 27 avril dans la matinée à l'occasion d'un point avec les analystes et d'une conférence de presse. Enfin, la banque compte publier ses résultats du premier trimestre dimanche après-midi.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...