Bourse > Societe generale > Societe generale : "dément catégoriquement" les rumeurs qui ont fait chuter son titre hier
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
40.210 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris
40.720 €Ouverture : -1.25 %Perf Ouverture : 40.970 €+ Haut : 39.950 €+ Bas :
40.970 €Clôture veille : 4 495 430Volume : +0.56 %Capi échangé : 32 476 M€Capi. :

Societe generale : "dément catégoriquement" les rumeurs qui ont fait chuter son titre hier

(Tradingsat.com) - La Société Générale a réagi dès hier soir dans un communiqué afin de faire taire les rumeurs qui ont circulé mercredi et fait perdre près de 15% à son cours de Bourse au terme d'une séance folle.

"Société Générale dément catégoriquement et avec la plus extrême vigueur toutes les rumeurs de marché, totalement infondées, ayant affecté ce jour son cours de Bourse", a affirmé la société.

Les autres banques françaises ont également été très attaquées hier soir en réaction à d'autres rumeurs portant sur une possible dégradation de la note de la France. Mais les trois agences de notation S&P, Fitch et Moody's ont confirmé dans la foulée le "triple A" de l'Hexagone assortie d'une perspective stable.

Frédéric Oudéa, le président de la banque, a par ailleurs multiplié les déclarations dans la presse ce matin. Le dirigeant a tout d'abord confié à CNBC que les rumeurs étaient de la "foutaise" et que la Société Générale est en mesure de répondre plus tôt que prévu aux exigences de fonds propres dans le cadre de Bâle 3.

Suite à la chute de son titre hier, le patron de la SocGen a également demandé à l'AMF d'ouvrir une enquête sur l'origine de ces rumeurs "qui portent gravement atteinte à l'intérêt de ses actionnaires".

S'exprimant cette fois dans les colonnes du Figaro, Frédéric Oudéa dément des "bruits complètement fantaisistes" et confirme n'avoir subi "aucune perte particulière", tout en assurant que ses "performances à date sont satisfaisantes".

"Lors de la présentation de nos résultats semestriels, j'ai évoqué des craintes sur l'environnement macroéconomique qui se confirment malheureusement ces derniers jours. Ce n'était en aucun cas un jugement sur l'activité de la Société générale. Par prudence, nous avons annoncé un décalage dans le temps de nos objectifs financiers 2012 mais nous restons confiants sur notre capacité à générer de solides résultats", a répété le dirigeant.

"Nous n'avons aucune crainte sur notre capacité de financement : nous avons réalisé 93 % de notre programme de financement long terme annuel. Côté court terme, nous disposons de 105 milliards d'euros d'actifs mobilisables auprès des banques centrales et gardons un total accès au marché interbancaire."


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...