Bourse > Showroomprive.com > Showroomprive.com : Showroomprivé fixe le prix de son entrée en Bourse à 19,50 euros
SHOWROOMPRIVE.COMSHOWROOMPRIVE.COM SRP - FR0013006558SRP - FR0013006558
19.690 € +0.25 % Temps réel Euronext Paris
19.640 €Ouverture : +0.25 %Perf Ouverture : 19.700 €+ Haut : 19.590 €+ Bas :
19.640 €Clôture veille : 5 558Volume : +0.02 %Capi échangé : 648 M€Capi. :

Showroomprive.com : Showroomprivé fixe le prix de son entrée en Bourse à 19,50 euros

tradingsat

PARIS (Reuters) - Showroomprive.com a annoncé jeudi soir avoir fixé à 19,50 euros le prix de son action pour son introduction en Bourse, qui lui permettra de lever 256 millions d'euros.

La première cotation est prévue vendredi à Paris.

Sur la base du prix d'introduction, la capitalisation boursière s'élève à environ 660 millions d'euros, a précisé le spécialiste du déstockage de mode en ligne dans un communiqué.

Le prix de l'IPO est à la limite basse de la fourchette de prix indicative, qui avait été resserrée mercredi à 19,50-21,50 euros contre une fourchette initiale allant de 19,50 à 26,30 euros.

Une source proche du dossier avait indiqué que le carnet d'ordres avait été entièrement souscrit par les investisseurs sur la nouvelle fourchette.

"L'introduction en Bourse a rencontré un grand succès auprès des investisseurs institutionnels français et internationaux, démontrant l'attractivité du modèle de croissance rentable de Showroomprivé", a affirmé le groupe dans son communiqué jeudi.

L'opération a été effectuée via une augmentation de capital de 50 millions d'euros et une cession de titres existants de 176 millions d'euros par les cofondateurs Thierry Petit et David Dayan et le fonds américain Accel. Ce dernier montant pourra être porté à environ 210 millions d'euros en cas d'exercice intégral d'une option de surallocation.

L'IPO de Showroomprivé signe le retour d'un acteur du web sur le marché boursier même si Deezer, le leader français du streaming musical qui comptait lui aussi s'introduire sur Euronext Paris, a été contraint de renoncer.

Showroomprivé souhaite accélérer son développement par croissance interne comme par acquisitions dans un secteur où la concurrence s'aiguise avec Venteprivee.com et où l'américain Amazon pousse ses feux en Europe.

"Nous allons gagner en visibilité et disposer d'armes supplémentaires pour continuer à grandir et saisir les opportunités de croissance externe qui s'offriront", avait déclaré Thierry Petit, cofondateur de l'entreprise, lors d'une conférence téléphonique le 19 octobre.

Le marché est grand et se développe, avait-il ajouté, estimant que l'offre de Showroomprivé "très ancrée dans la mode" lui donnait des "atouts différenciant".

Parallèlement, Showroomprivé accueillera un nouvel actionnaire, le chinois Vipshop Holdings, un leader mondial de la vente privée coté à New York et dont la capitalisation boursière dépasse les 10 milliards de dollars.

Vipshop a comme prévu investi 30 millions d'euros dans l'entreprise via une offre réservée représentant 13% du montant brut levé lors de l'IPO.

Showroomprivé entend mettre en oeuvre des synergies commerciales avec son actionnaire chinois.

Calquée sur le modèle du pionnier du déstockage en ligne Vente-privee.com - dont le volume d'affaires atteint 1,7 milliard d'euros - la société créée en 2006 a connu une croissance explosive de plus de 30% par an au cours des trois dernières années, tirée par son expansion à l'international.

Contrairement à son concurrent, Showroomprivé reste focalisé sur la mode féminine (67% de ses ventes), avec une diversification dans la beauté, la maison et les jouets.

Présent dans sept pays d'Europe, notamment au Portugal, en Espagne et en Italie, l'entreprise pense surtout accroître sa pénétration en Europe du Sud.

Showroomprivé, qui emploie plus de 700 personnes, a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros, pour moitié via des smartphones ou des tablettes. Son Ebitda (résultat brut d'exploitation) a atteint 15,531 millions et son résultat net 5,87 millions.

Il prévoit d'atteindre un chiffre d'affaires de 435 à 450 millions d'euros en 2015 et un Ebitda de 22 à 24 millions.

(Véronique Tison avec Pascale Denis et Matthieu Protard)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...