Bourse > Ses > Ses : Résultats en baisse au premier trimestre
SESSES SESG - LU0088087324SESG - LU0088087324
19.835 € +1.98 % Temps réel Euronext Paris
19.535 €Ouverture : +1.54 %Perf Ouverture : 19.925 €+ Haut : 19.445 €+ Bas :
19.450 €Clôture veille : 1 019 170Volume : +0.27 %Capi échangé : 7 606 M€Capi. :

Ses : Résultats en baisse au premier trimestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'opérateur de satellites SES a publié vendredi des résultats trimestriels en baisse, impactés par l'arrêt de la télévision analogique en Allemagne.

Pour le premier trimestre, le groupe présente un résultat brut d'exploitation (Ebitda) à taux de change constants de 321,2 millions d'euros, en diminution de 4,5% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

En faisant abstraction de l'impact lié à l'arrêt de la télévision hertzienne en Allemagne, son Ebitda ressort en hausse de 5,5%.

Le chiffre d'affaires à taux de change constants s'est établi à 440,8 millions d'euros, soit un repli de 1,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Ce chiffre reflète un impact négatif de 32 millions d'euros lié à l'arrêt définitif des transmissions analogiques en Allemagne, le 30 avril 2012.

Retraité de cet impact, le chiffre d'affaires s'inscrit en progression de 5,7%, à la fois grâce à une hausse du segment des infrastructures et de celui des services.

Le résultat net part du groupe ressort à 141,5 millions d'euros, contre 151,2 millions d'euros au premier trimestre.

Au 31 mars, le taux d'utilisation total des répéteurs du groupe était de 75,3%, représentant 1.081 répéteurs utilisés sur 1.436 répéteurs disponibles.

Pour 2013, SES maintient ses indications prévisionnelles de croissance du chiffre d'affaires et de l'Ebitda comprise entre 4% et 5% à taux de change constants.

Retraité de l'impact lié à l'arrêt de l'analogique, le taux de croissance du chiffre d'affaires et de l'Ebitda devrait se situer, respectivement, dans une fourchette de 6,5%-7,5% et de 7%-8%.

Le groupe confirme par ailleurs la réduction de ses dépenses d'investissement, appelées à passer de 700 millions d'euros sur la période 2011-2013 à un maximum de 450 millions d'euros lors de la période 2014-2017.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...