Bourse > S.e.b. > S.e.b. : Résultat net augmenté de 51%, confiance pour 2011
S.E.B.S.E.B. SK - FR0000121709SK - FR0000121709
129.250 € +1.93 % Temps réel Euronext Paris
127.000 €Ouverture : +1.77 %Perf Ouverture : 129.750 €+ Haut : 126.900 €+ Bas :
126.800 €Clôture veille : 86 597Volume : +0.17 %Capi échangé : 6 484 M€Capi. :

S.e.b. : Résultat net augmenté de 51%, confiance pour 2011

tradingsat

(CercleFinance.com) - SEB a terminé l'année 2010 sur un bénéfice net part du groupe augmenté de 51% à 220 millions d'euros, soit 4,55 euros par action en termes dilués. Un dividende net de 1,17 euro sera proposé à la prochaine AG, en hausse de 12,5% par rapport à celui servi au titre de 2009. Le groupe se montre plutôt optimiste pour 2011 en dépit des changes qui devraient rester volatils et d'une “hausse continue” des prix des matières premières.

Le spécialiste du petit électroménager rappelle que son chiffre d'affaires affiche sur l'an dernier une croissance de 15% à 3,65 milliards d'euros, soit +9,6% en termes organiques. En hausse de 23% à 438 millions, le résultat opérationnel induit une marge correspondante de 12%, contre 11,2% l'année précédente.

Le groupe souligne qu'il a 'réussi à contenir l'impact de la hausse des prix des matières premières sur [ses] achats, dont le surcoût en 2010 est resté limité et très concentré sur la fin de l'année.'

Du côté du bilan, la dette financière nette du groupe a été réduite de 243 à 131 millions d'euros, et passe donc de 20% à 10% des fonds propres.

Son PDG, Thierry de La Tour d'Artaise, a déclaré : 'nous abordons ainsi 2011 avec des fondamentaux encore renforcés sur lesquels nous pourrons nous appuyer pour poursuivre résolument notre politique de croissance rentable sur les marchés où nous sommes déjà présents et en conquérir de nouveaux. 2011 sera, à ce titre, une année riche avec d'ores et déjà l'acquisition de la société colombienne Imusa et la relance de la marque Moulinex dans les 9 pays européens dont la Commission européenne l'avait écartée en 2002.'

En guise de perspectives, SEB affiche donc sa “confiance”. Il table sur une volatilité persistante des devises et une “hausse continue” des matières premières qui pèsera sur les prix de revient des produits.

“Productivité industrielle, gestion rigoureuse des coûts, ajustements ciblés des prix et amélioration du mix-produits via les lancements de nouveautés constitueront nos réponses à cette inflation”, indique le groupe. En 2011, les ventes et la marge opérationnelle devraient donc tous deux progresser.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...