Bourse > S.e.b. > S.e.b. : Rebond de l’activité au 3ème trimestre, "quelques signes encourageants"
S.E.B.S.E.B. SK - FR0000121709SK - FR0000121709
126.700 € -0.16 % Temps réel Euronext Paris
127.100 €Ouverture : -0.31 %Perf Ouverture : 127.900 €+ Haut : 125.600 €+ Bas :
126.900 €Clôture veille : 103 916Volume : +0.21 %Capi échangé : 6 356 M€Capi. :

S.e.b. : Rebond de l’activité au 3ème trimestre, "quelques signes encourageants"

tradingsat

(Tradingsat.com) - Seb a annoncé mardi soir des ventes de 2 833 millions d'euros sur les neuf mois de l'année 2013, soit une croissance de +3,5% en glissement annuel et +5,5% à taux de change et périmètre constants. Ces chiffres reflètent une forte accélération de la croissance au 3ème trimestre (+5,3% à parités courantes et +10% en organique), tirée par les volumes.

Le fabricant de petit électroménager évoque un environnement économique toujours globalement difficile mais une consommation qui a montré "quelques signes encourageants dans certaines zones et a marqué le pas dans d’autres".

Dans ce contexte, le secteur du petit équipement domestique a retrouvé une certaine résistance, mais il reste très concurrentiel et promotionnel. La distribution maintient en outre, dans la quasi-totalité des pays, une politique extrêmement prudente de stocks, avec des réassorts nombreux et limités en volume, qui requièrent une flexibilité accrue de la part des fabricants, ajoute le Groupe.

"L’accélération de la croissance au 3e trimestre a permis d’atténuer, au niveau du Résultat Opérationnel d’Activité, les effets devises négatifs accrus suite à la dépréciation significative de certaines monnaies face à l’euro. Les performances des 9 premiers mois de 2013 et la réactivité des équipes face aux enjeux monétaires confortent le Groupe SEB dans sa capacité à réaliser une croissance de ses ventes plus soutenue qu’initialement anticipé et de préserver le niveau de Résultat Opérationnel d’Activité de 2012. Par ailleurs, il mettra en oeuvre les moyens adéquats pour poursuivre la réduction de son endettement", a précisé Seb.

"Sur la base des taux de change actuels, le real, le rouble, la livre turque, notamment, pèseront, en année pleine, sur les performances en 2014. A l’issue des couvertures mises en place jusqu’à fin 2013 s’y ajoutera le yen. Il convient donc d’anticiper un impact devises potentiellement significatif sur l’activité et les résultats de 2014. Au-delà d’augmentations de prix ciblées, le Groupe s’attachera, comme en 2013, à contrer les effets de ces dépréciations monétaires à travers diverses actions compensatrices", a indiqué le management.

Pour autant, s’appuyant sur ses fondamentaux solides et sur une dynamique de croissance retrouvée en 2013, il maintiendra à un niveau élevé ses investissements en moyens moteurs, en ligne avec ses objectifs stratégiques de long terme, a affirmé Seb.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...