Bourse > Scor se > Scor se : Les réassureurs malmenés après le séïsme au japon
SCOR SESCOR SE SCR - FR0010411983SCR - FR0010411983
35.075 € +0.88 % Temps réel Euronext Paris
34.800 €Ouverture : +0.79 %Perf Ouverture : 35.075 €+ Haut : 34.420 €+ Bas :
34.770 €Clôture veille : 543 572Volume : +0.28 %Capi échangé : 6 753 M€Capi. :

Scor se : Les réassureurs malmenés après le séïsme au japon

tradingsat

(CercleFinance.com) - Selon le site internet de l'US Geological Survey (USGS), le service géologique fédéral des Etats-Unis, un puissant séïsme sous-marin d'une magnitude 8,9 (en données préliminaires) est survenu cette nuit à 373 km au Nord-Est de Tokyo. En Europe ce matin, le secteur de la réassurance s'en trouve à la peine : à Paris, SCOR perd 5% à 19,3 euros, quand Swiss Re cède 4,4% à Zurich à 51,2 francs. A Francfort, Hannover Re perd 4,4% à 39,1 euros et Munich Re lâche 4% à 111,4 euros.

'Des vagues de près de 10 mètres sont attendues sur les côtes japonaises !', rapportaient ce matin les analystes Changes de Pictet & Cie.

L'USGS rappelle, toujours sur son site Internet, que la région nippone concernée a connu neuf séismes d'une magnitude supérieure ou égale à 7 depuis 1973. 'Le plus important d'entre eux était un tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 qui s'est déclenché à environ 230 km de là où est parti celui du 11 mars 2011. C'était en décembre 1994 et il avait causé la mort de trois personnes ainsi que près de 700 blessés'.

Pour mémoire, les séismes de magnitude 9 sont exceptionnels et surviennent, statistiquement, une fois tous les 20 ans.

Rappelons qu'hier, Munich Re avait réitéré sa prévision d'un résultat consolidé stable en 2011 autour de 2,4 milliards d'euros, en l'assortissant toutefois d'une condition : que les pertes aléatoires liées à des sinistres soient, d'ici la fin de l'année, 'inférieures aux anticipations'. Ce qui semble aujourd'hui mal parti.

Le groupe rappelait alors que le début de l'année en cours a été marqué par des catastrophes naturelles en Australie et en Nouvelle-Zélande, ce qui a généré 'des pertes majeures sur les deux premiers mois de 2011'.

Munich Re estimait alors que les pertes découlant des sinistres dans ces deux pays de 1,5 milliard de dollars australiens au total (1,1 milliard d'euros environ), dont 1 milliard de dollars 'aussie' (726 millions environ) pour le seul tremblement néo-zélandais de Christchurch.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...