Bourse > Scor se > Scor se : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse
SCOR SESCOR SE SCR - FR0010411983SCR - FR0010411983
31.240 € -1.11 % Temps réel Euronext Paris
31.525 €Ouverture : -0.90 %Perf Ouverture : 31.615 €+ Haut : 30.915 €+ Bas :
31.590 €Clôture veille : 84 402Volume : +0.04 %Capi échangé : 5 997 M€Capi. :

Scor se : Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

Les Bourses européennes ouvrent en légère baisseLes Bourses européennes ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse modérée mercredi, rompant ainsi avec les grandes amplitudes qui avaient caractérisé les séances précédentes au gré de l'évolution de la situation en Ukraine, où le risque d'un conflit armé immédiat semble s'être éloigné, même si la Russie envoie des signaux contradictoires.

À Paris, le CAC 40, qui avait cédé plus de 2,5% lundi avant de regagner près de 2,5% mardi, recule de 0,19% (-8,46 points) à 4.387,44 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,2% et à Londres, le FTSE abandonne 0,23%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de 0,08%.

Vladimir Poutine, le président russe, a esquissé plusieurs gestes d'apaisement mardi sur la crise ukrainienne, ce qui n'a toutefois pas empêché Moscou de procéder à un test - réussi - d'un missile intercontinental.

La Russie peut oeuvrer à la recherche d'une solution politique à la crise en Ukraine en coordination avec d'autres pays, a déclaré le président chinois Xi Jinping à son homologue russe Vladimir Poutine.

Les intervenants notent que tous les yeux restent braqués sur l'Ukraine, en dépit de signes plutôt encourageants en provenance de Chine. "Les marchés restent vulnérables (...) à toute forme d'escalade en Ukraine", a déclaré Brenda Kelly, analyste chez IG.

Tout en confirmant la volonté de la Chine de basculer vers un modèle économique plus équilibré et moins polluant, le Premier ministre du pays a dit que le gouvernement visait pour cette année une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 7,5% alors que certains économistes avaient redouté une décélération plus marquée de l'activité.

Du côté des valeurs, le titre Adidas perdait quelque 1,5% après que le fabricant d'articles de sport a dit que ses résultats de 2014 subiraient un impact important du fait de l'affaiblissement des monnaies de pays émergents tels que la Russie.

L'action Scor gagnait de son côté 1,62% à la suite de la publication par le réassureur de résultats 2013 en nette hausse, portés par le rachat l'an dernier des activités de l'assureur italien Generali aux Etats-Unis.

Les autres actifs financiers sont également caractérisés par une certaine forme de stabilité - légère hausse du WTI, baisse infime du Brent, modeste repli des contrats sur Bunds allemands et de l'euro face au dollar, gain minime de l'or.

La Bourse de Moscou, qui a enregistré les variations les plus extrêmes depuis le début de la semaine (-10,8% lundi, +5,3% mardi), perd 1,33%.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...