Bourse > Scor se > Scor se : Bénéficiaire malgré des catastrophes naturelles de grande ampleur
SCOR SESCOR SE SCR - FR0010411983SCR - FR0010411983
31.190 € -1.27 % Temps réel Euronext Paris
31.525 €Ouverture : -1.06 %Perf Ouverture : 31.615 €+ Haut : 30.900 €+ Bas :
31.590 €Clôture veille : 166 028Volume : +0.09 %Capi échangé : 5 988 M€Capi. :

Scor se : Bénéficiaire malgré des catastrophes naturelles de grande ampleur

tradingsat

(Tradingsat.com) - Scor a publié jeudi matin un résultat net de 189 millions d'euros au titre du 1er semestre 2013, une performance réalisée "en dépit de l'ampleur des catastrophes naturelles, de la persistance de taux d'intérêt bas et des dépréciations du portefeuille actions".

Le réassureur souligne en effet avoir "démontré durant ce semestre sa capacité à dégager des résultats solides et à faire face à des catastrophes naturelles majeures au deuxième trimestre 2013, en étant confronté à un environnement économique toujours très incertain".

Les primes brutes émises s'élèvent à 4 984 millions, en hausse de 7,5 % à taux de change courants "sous l'effet conjugué des très bons renouvellements et de la croissance des activités en Asie et en Amérique latine de Scor Global P&C, et de la signature d'importants nouveaux contrats par Scor Global Life, notamment avec BBVA en Espagne ainsi que la conclusion de contrats de longévité au Royaume-Uni".

Le groupe précise que le ratio combiné net de sa branche dommages, Scor Global P&C, est ressorti au premier semestre 2013 à 94,3 %, soit un niveau meilleur que les hypothèses du plan stratégique "Strong Momentum V1.1". Dans la branche vie, la marge technique Vie de Scor Global Life a atteint 7,3 %, en ligne avec les hypothèses de ce même plan stratégique.

Le résultat net de Scor s'établit à 189 millions d'euros au 1er semestre 2013, contre 206 millions au premier semestre 2012. La rentabilité des capitaux propres s'élève à 8,1 % (9,9 % hors dépréciations du portefeuille actions).

Pour Denis Kessler, le président-directeur général de Scor, « les bons résultats de Scor au premier semestre 2013 et sa capacité à absorber des catastrophes naturelles de grande ampleur démontrent, une nouvelle fois, la pertinence et la solidité de son modèle économique porté par quatre piliers stratégiques, à savoir un fonds de commerce solide et diversifié, une appétence au risque moyenne conjuguée à un système de gestion des risques très complet et solide, une diversification élevée entre activités Vie et Non-Vie et une politique de protection du capital efficace".

Le dirigeant souligne que "l'ensemble des équipes de Scor est aujourd'hui mobilisé pour définir les principaux objectifs du nouveau plan stratégique du Groupe qui seront annoncés lors de la journée investisseurs du 4 septembre prochain".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...