Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Schneider va prendre le contrôle du britannique Aveva
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
64.930 € +0.26 % Temps réel Euronext Paris
65.000 €Ouverture : -0.11 %Perf Ouverture : 65.120 €+ Haut : 64.150 €+ Bas :
64.760 €Clôture veille : 1 435 840Volume : +0.24 %Capi échangé : 38 421 M€Capi. :

Schneider electric : Schneider va prendre le contrôle du britannique Aveva

Schneider va prendre le contrôle du britannique AvevaSchneider va prendre le contrôle du britannique Aveva

PARIS/LONDRES (Reuters) - Schneider Electric a annoncé lundi qu'il allait prendre le contrôle du britannique Aveva auquel il apportera ses activités de logiciels industriels afin de créer un leader du secteur ayant des clients aussi divers que l'industrie pharmaceutique ou nucléaire.

En plus de ses activités logiciels - issues notamment d'Invensys racheté il y a deux ans par Schneider au Royaume-Uni - le spécialiste français des équipements électriques versera 550 millions de livres sterling (792 millions d'euros) en numéraire, en échange de l'émission d'actions nouvelles d'Aveva, lui donnant 53,5% du nouveau groupe qui sera consolidé intégralement dans ses comptes.

Vers 12h50, le titre Aveva, qui restera coté à la Bourse de Londres, progressait de plus de 28% tandis que Schneider gagnait 0,9% à 64,90 euros.

"Cette opération permettra de diversifier les marchés couverts par Aveva, en renforçant significativement ses positions dans les secteurs du pétrole & gaz, de l'énergie et de l'industrie maritime, et en y adjoignant des positions fortes dans d'autre secteurs comme la chimie, l'agroalimentaire, l'exploitation minière, la distribution d'eau et le secteur pharmaceutique", a souligné Richard Longdon, directeur général d'Aveva, qui sera maintenu à la tête du futur groupe.

La nouvelle entité aura un chiffre d'affaires de 534 millions de livres sterling (769 millions d'euros) et un Ebita ajusté de 130 millions (187 millions d'euros environ).

(Jean-Michel Bélot à Paris, Paul Sandle à Londres, édité par Pascale Denis)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...