Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Schneider renonce à céder ses capteurs-sources
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
62.560 € -0.32 % Temps réel Euronext Paris
62.530 €Ouverture : +0.05 %Perf Ouverture : 62.730 €+ Haut : 61.530 €+ Bas :
62.760 €Clôture veille : 1 360 730Volume : +0.23 %Capi échangé : 37 018 M€Capi. :

Schneider electric : Schneider renonce à céder ses capteurs-sources

tradingsat

par Laurence Frost et Soyoung Kim

PARIS/NEW YORK (Reuters) - Schneider Electric a abandonné son projet de vendre sa division de capteurs, qui lui aurait rapporté environ un milliard de dollars (près de 770 millions d'euros), a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le groupe industriel français a jeté l'éponge après d'ultimes efforts pour parvenir à un accord avec Carlyle Group et PAI Partners, ont expliqué deux sources qui ont demandé à conserver l'anonymat.

Schneider est revenu vers ces sociétés de capital-investissement le mois dernier après l'échec de négociations exclusives avec le groupe de Singapour Avago Technologies, ont précisé ces sources.

Avago avait présenté une offre proche d'un milliard de dollars pour CST, surenchérissant sur les 850 millions de dollars proposés par Carlyle et PAI, a dit une des sources. Les négociations auraient achoppé sur le peu d'empressement du fabricant de semi-conducteurs à reprendre la totalité des usines françaises de CST.

Schneider avait alors repris les discussions avec les deux fonds mais sans arriver à s'entendre sur le prix, selon les sources.

Une porte-parole de Schneider s'est refusée à tout commentaire.

Le groupe s'est recentré sur l'automatisation, s'éloignant des capteurs destinés à l'automobile, l'aérospatiale, le transport, l'énergie et les infrastructures.

Schneider avait déjà tenté de vendre CST en 2011 et avait mandaté à cet effet JPMorgan Chase, mais avait repoussé le processus en raison de la volatilité des marchés financiers.

La division, qui emploie 4.700 personnes dans le monde, a réalisé un chiffre d'affaires de 660 millions de dollars (environ 500 millions d'euros) l'an passé.

Avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...