Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Retour de la croissance au 3e trimestre
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
67.550 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
67.300 €Ouverture : +0.37 %Perf Ouverture : 67.830 €+ Haut : 66.960 €+ Bas :
67.550 €Clôture veille : 1 761 260Volume : +0.30 %Capi échangé : 39 971 M€Capi. :

Schneider electric : Retour de la croissance au 3e trimestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après 2,5% au premier trimestre puis - 1,1% au deuxième, la croissance organique des ventes de Schneider Electric est repartie de l'avant au 3e trimestre, à 1,6%. Elle atteint donc 0,9% sur les neuf premiers mois de l'exercice. Le spécialiste des systèmes électriques basse tension a en outre confirmé ses projections annuelles.

En données publiées, la hausse des ventes atteint 4,5% sur neuf mois, à 18 milliards d'euros, et 7% sur le seul troisième trimestre, à 6,3 milliards d'euros.

Schneider Electric ajoute que 'l'intégration d'Invensys en bonne voie' et confirme les prévisions de synergies, et que l'impact des évolutions des devises diminue.

Par secteur géographique, 'l'Europe de l'Ouest montre des signes de stabilisation, mais reste fragile. Les autres régions sont en croissance'.

Par grande division, 'Industry et Buildings & Partner (s'affichent) en hausse respectivement de +5,4% et +4,2%' sur le dernier trimestre, quand 'IT renoue avec la croissance.' La direction signale également la 'forte hausse à un chiffre des commandes d'Infrastructure grâce aux projets à cycle long'.



Le PDG du groupe, Jean-Pascal Tricoire, a déclaré que 'les activités à cycle court sont en croissance organique sur toutes les régions et l'activité IT renoue avec la croissance. Le chiffre d'affaires de l'activité Infrastructure est en baisse organique, mais l'activité montre des signes d'amélioration, les commandes étant en forte croissance à un chiffre grâce aux projets à cycle long.'

Cette année, le groupe attend donc toujours 'une croissance organique modérée à un chiffre' du CA, et une marge d'EBITA ajustée en amélioration de 0,4 à 0,8 point de pourcentage par rapport à celle de 2013 en données proforma (soit 13,9%), et hors effet négatif des changes estimé à cette date à 0,4 point de pourcentage.

Cependant, M. Tricoire ajoute que 'pour la période à venir, nous anticipons un environnement toujours difficile. Nos priorités demeurent la croissance organique, l'efficacité et l'intégration des acquisitions et nous maintenons nos objectifs 2014'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...