Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Schneider confirme la relocalisation de deux dg à hong kong
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
64.930 € +0.26 % Temps réel Euronext Paris
65.000 €Ouverture : -0.11 %Perf Ouverture : 65.120 €+ Haut : 64.150 €+ Bas :
64.760 €Clôture veille : 1 435 840Volume : +0.24 %Capi échangé : 38 421 M€Capi. :

Schneider electric : Schneider confirme la relocalisation de deux dg à hong kong

tradingsat

PARIS (Reuters) - Schneider Electric a confirmé lundi le déménagement temporaire de deux membres de son comité exécutif du siège de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) vers Hong Kong afin d'accompagner la croissance du spécialiste des équipements électriques en Asie.

Le président du directoire Jean-Pascal Tricoire, dont le site d'informations Mediapart évoquait la semaine dernière la localisation à Hong Kong, continuera pour sa part de partager son temps entre l'Europe, l'Amérique et l'Asie, les trois grandes zones d'activité du groupe, et le déménagement de sa famille à Hong Kong pour se rapprocher de lui est une question "d'ordre privé", a dit à Reuters un porte-parole de Schneider.

L'information de Mediapart sur la relocalisation à Hong Kong de plusieurs membres du comité exécutif avait suscité des questions sur l'avenir de Schneider en Europe et en France.

"C'est dans le cadre d'un projet de soutien à la croissance asiatique qu'il a été demandé à la directrice générale Ressources humaines globales et au directeur général Stratégie de s'installer pour un temps à Hong Kong afin d'accompagner la constitution d'un pôle managérial en Asie", a précisé le porte-parole.

Karen Ferguson et Philippe Delorme étaient jusqu'ici basés au siège du groupe en banlieue parisienne. Une autre membre du comité exécutif, Annette Clayton, DG chargée des opérations industrielles, déménagera pour sa part de Shanghai à Hong Kong.

Schneider entend ainsi ajuster la répartition géographique de son management à ses perpectives de croissance. Sur les 15 membres que compte le comité exécutif du groupe, cinq sont basés en Europe, cinq en Amérique et quatre en Asie. Or cette partie du monde représentait au 30 juin 26% du chiffre d'affaires, contre 23% pour la région Amériques et 33% pour le continent européen.

Le porte-parole de Schneider a souligné que toutes les réunions du comité exécutif continueraient de se tenir à Rueil-Malmaison, qui reste le siège social du groupe, et que le directoire demeurait pour sa part basé lui aussi à Rueil.

Schneider estime que les pays émergents pourraient représenter jusqu'à 40% de son chiffre d'affaires total en 2011 contre un tiers environ en 2008. Depuis cette année-là, la Chine est son deuxième marché derrière les États-Unis, au coude à coude avec la France.

La Caisse des dépôts détenait à fin décembre 2010 4,2% du capital du numéro un mondial des équipements électriques basse tension, numéro deux pour la moyenne tension.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...