Bourse > Schneider electric > Schneider electric : La Fed juge prudent d'attendre pour une hausse des taux d'intérêt
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
65.060 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
65.080 €Ouverture : -0.03 %Perf Ouverture : 65.170 €+ Haut : 64.530 €+ Bas :
64.930 €Clôture veille : 1 044 030Volume : +0.18 %Capi échangé : 38 498 M€Capi. :

Schneider electric : La Fed juge prudent d'attendre pour une hausse des taux d'intérêt

La Fed juge prudent d'attendre pour une hausse des taux d'intérêtLa Fed juge prudent d'attendre pour une hausse des taux d'intérêt

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a estimé que l'état de l'économie n'était pas loin de justifier une hausse des taux d'intérêt en septembre, mais les responsables de la politique monétaire aux Etats-Unis ont jugé qu'il était prudent d'attendre des données montrant que le ralentissement économique mondial ne faisait pas dérailler l'activité du pays.

Selon le compte-rendu de la réunion de politique monétaire des 16 et 17 septembre, il apparaît que les banquiers centraux se sont montrés préoccupés des signes suggérant un ralentissement économique mondial, tout en estimant que ceci n'avait pas "de manière significative" bouleversé les perspectives pour l'économie.

La Fed avait pris les investisseurs en observant le statu quo monétaire lors de la réunion du mois de septembre, alors qu'une première hausse des taux d'intérêt en près de 10 ans avait été anticipée.

Le fait que la banque centrale américaine ne resserre pas sa politique monétaire avait été interprété comme le symptôme d'une conjoncture mondiale bien plus déprimée que prévu, ce qui s'était traduit par une forte chute des marchés actions mondiaux dans les jours qui avaient suivi.

Le Dow Jones et le S&P 500 ont légèrement accentué leurs gains dans la foulée de la publication des "minutes" de la Fed tandis que le Nasdaq a effacé une partie de ses pertes.

Selon le compte-rendu, la plupart des membres du comité de politique monétaire de la Fed ont jugé lors de cette réunion qu'il était toujours justifié de relever les taux "d'ici la fin de l'année".

Depuis, des chiffres de l'emploi pour le mois de septembre largement inférieurs aux attentes ont conduit nombre d'acteurs de marché à exclure toute hausse des taux en 2015, sentiment en partie à l'origine du rebond de Wall Street depuis le début du mois.

(Jason Lange et Howard Schneider, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...