Bourse > Schneider electric > Schneider electric : La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
63.980 € +0.52 % Temps réel Euronext Paris
64.080 €Ouverture : -0.16 %Perf Ouverture : 64.090 €+ Haut : 63.540 €+ Bas :
63.650 €Clôture veille : 991 203Volume : +0.17 %Capi échangé : 37 859 M€Capi. :

Schneider electric : La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation

La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflationLa BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation

JACKSON HOLE, Wyoming (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) pourrait devoir maintenir sa politique accommodante un certain temps encore, pour éradiquer la déflation, a déclaré ce week-end son gouverneur, Haruhiko Kuroda.

S'exprimant au symposium de Jackson Hole, où se réunissent les principaux banquiers centraux de la planète, Haruhiko Kuroda a déclaré que les efforts déployés par la BoJ pour écarter la déflation en stimulant l'économie par de gigantesques rachats d'actifs montraient leur efficacité.

Il a toutefois admis qu'il n'était pas encore parvenu à démontrer que la BoJ serait capable de ramener l'inflation à 2%, qui marquerait le terme de son long combat pour effacer la déflation.

"Nous nous sommes engagés à garder la politique accommodante jusqu'à ce que le seuil de 2% soit atteint et durablement maintenu", a dit Haruhiko Kuroda. "Cela signifie que les anticipations d'inflation sont ancrées à 2% (...) et que cela pourrait prendre du temps."

La BoJ a déployé des efforts colossaux depuis avril 2013 en doublant sa base monétaire grâce à un programme d'assouplissement quantitatif. Haruhiko Kuroda s'est fixé pour objectif d'atteindre une inflation en à peu près deux ans.

Ce programme a vite commencé à porter ses fruits, l'inflation revenant récemment à 1,3% en excluant l'effet du relèvement de la TVA, mais la hausse des prix devrait ralentir dans les prochains mois.

Selon Haruhiko Kuroda, les taux d'intérêt à long terme ne remonteront pas tant que l'objectif de 2% ne sera pas atteint, ajoutant que ce seuil pourra alors servir de base aux négociations salariales.

Evoquant le marché du travail, au centre de la réflexion des participants à la réunion de Jackson Hole, Haruhiko Kuroda a déclaré qu'il montrait au Japon une "amélioration significative", même s'il reste soumis à de nombreux défis, notamment en raison du grand nombre de salariés à temps partiel dans le secteur des services.

(Howard Schneider, Nicolas Delame pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...