Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Janet Yellen juge possible une hausse de taux en décembre
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
64.760 € +1.06 % Temps réel Euronext Paris
64.650 €Ouverture : +0.17 %Perf Ouverture : 65.130 €+ Haut : 64.370 €+ Bas :
64.080 €Clôture veille : 2 097 750Volume : +0.35 %Capi échangé : 38 320 M€Capi. :

Schneider electric : Janet Yellen juge possible une hausse de taux en décembre

Pour Janet Yellen, une hausse de taux en décembre reste possiblePour Janet Yellen, une hausse de taux en décembre reste possible

par Howard Schneider et Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - La présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, a clairement laissé entendre mercredi que la banque centrale pourrait entamer le mois prochain le relèvement de ses taux d'intérêt, tout en évoquant une remontée lente afin de ne pas compromettre la reprise économique.

"Ce à quoi s'attend le comité (de politique monétaire-NDLR), c'est à ce que l'économie continue de croître à un rythme suffisant pour permettre une poursuite de l'amélioration du marché du travail et un retour de l'inflation à notre objectif de 2% à moyen terme", a-t-elle déclaré lors d'une séance de questions-réponses à l'occasion d'une audition au Congrès.

"Si les données à venir soutiennent cette anticipation (...), décembre sera une possibilité" pour relever les taux courts, a-t-elle ajouté.

L'économie américaine "se porte bien", a-t-elle expliqué, mais la Fed entend toujours adopter une approche graduelle une fois qu'elle aura engagé le mouvement de hausse de ses taux.

"C'est l'ensemble du processus qui importe", a-t-elle dit.

Ses propos sont les premiers depuis la réunion de politique monétaire de la semaine dernière, au terme de laquelle le Federal Open Market Committee (FOMC) a choisi de laisser les taux inchangés tout en évoquant plus précisément qu'auparavant la possibilité d'un relèvement en décembre.

Les déclarations de Janet Yellen ont fait monter les rendements des bons du Trésor américain et le dollar, qui a atteint son plus haut niveau depuis trois mois face à l'euro à 1,0845.

Wall Street, qui avait ouvert en légère hausse après des indicateurs bien accueillis, s'est orientée à la baisse, les investisseurs voyant se rapprocher la perspective d'un renchérissement du coût du crédit.

DES TAUX NÉGATIFS PAS EXCLUS

Sur les marchés à terme de taux d'intérêt, la probabilité estimée par le marché d'une hausse de taux le mois prochain a parallèlement augmenté pour dépasser 60%.

Une hausse des taux à l'issue du FOMC des 15 et 16 décembre serait la première aux Etats-Unis depuis près de dix ans et marquerait la reconnaissance claire par la banque centrale d'un retour à la normale de la situation économique aux Etats-Unis après la crise financière et la récession qu'elle a provoquée.

Janet Yellen n'a pas exclu non plus le recours à des taux d'intérêt négatifs dans l'hypothèse d'une dégradation marquée de la situation économique.

"Théoriquement, tout, y compris des taux d'intérêt négatifs, serait sur la table. Mais il nous faudrait étudier attentivement comment ils fonctionneraient ici, dans le contexte américain", a-t-elle déclaré.

Le recours à des taux négatifs serait envisagé si la situation économique était amenée à "se détériorer de manière significative", a-t-elle précisé, ajoutant penser que des taux négatifs "auraient au moins des effets favorables modestes sur la propension des banques à prêter".

(Véronique Tison, Marc Angrand et Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...