Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Caracole sur le cac 40 après ses semestriels
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
65.060 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
65.080 €Ouverture : -0.03 %Perf Ouverture : 65.170 €+ Haut : 64.530 €+ Bas :
64.930 €Clôture veille : 1 044 030Volume : +0.18 %Capi échangé : 38 498 M€Capi. :

Schneider electric : Caracole sur le cac 40 après ses semestriels

tradingsat

(Tradingsat.com) - L'action Schneider Electric est en hausse de plus de 3% à 47,5 euros mardi en début de séance, après que le groupe a publié des résultats semestriels solides et a confirmé ses objectifs financiers annuels, à condition que les conditions économiques ne se détériorent pas davantage.

Au premier semestre 2012, le chiffre d'affaires s'élève à 11 408 millions d'euros (+ 10% dont +0,2% en croissance organique), grâce à l'intégration des acquisitions et à l'effet de change favorable. Le résultat net part du groupe ressort à 890 millions d'euros (+11%), ce qui correspond à un bénéfice par action de 1,65 euro, soit 10% d'augmentation par rapport à la même période de l'année précédente. Le cash flow d'exploitation au premier semestre augmente de 5% par rapport à l'an dernier, à 1 199 millions d'euros.

"Nous réalisons au premier semestre une amélioration à deux chiffres de notre résultat et générons un cash flow solide, dans un environnement de faible croissance", a commenté Jean-Pascal Tricoire, président du directoire.

L'Ebita ajusté pour le premier semestre est en hausse de 9% à 1 556 millions d'euros. Le groupe justifie cette performance notamment par des gains d'efficacité, une politique continue d'action sur les prix, la dépréciation de l'euro par rapport aux devises les plus significatives, ainsi que par la contribution des acquisitions (+67 millions d'euros).

La dette nette de Schneider Electric ressort à 6 155 millions d'euros (5 266 millions d'euros en décembre 2011). "Cette augmentation est principalement due au versement du dividende pour 919 millions d'euros et aux acquisitions pour 164 millions d'euros", a précisé le groupe.

Schneider Electric souligne enfin que "les incertitudes relatives à l'économie mondiale et les tendances contrastées des marchés clés" continuent de limiter sa visibilité à court terme, mais table néanmoins sur des objectifs de croissance organique nulle à légèrement positive de son chiffre d'affaires et une marge d'Ebita ajusté entre 14% et 15% pour l'exercice 2012.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...