Bourse > Sanofi > Sanofi : Credit Suisse vise toujours 95 euros
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578SAN - FR0000120578
76.330 € +1.66 % Temps réel Euronext Paris
75.320 €Ouverture : +1.34 %Perf Ouverture : 76.950 €+ Haut : 75.280 €+ Bas :
75.080 €Clôture veille : 3 045 700Volume : +0.24 %Capi échangé : 98 422 M€Capi. :

Sanofi : Credit Suisse vise toujours 95 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Certes, le groupe pharmaceutique français Sanofi a “lancé une bombe” en signalant la concurrence féroce qui sévit sur les traitements du diabète aux Etats-Unis. Son directeur général Christopher Viehbacher a ensuite été débarqué. Mais pour Credit Suisse, la sanction subie par le titre est bien sévère. Le conseil d'achat ainsi que l'objectif de cours de 95 euros (relevé de 15 euros le 15 octobre dernier) sont donc confirmés.

En outre, ce matin, le conseil d'administration du groupe a décidé 'à l'unanimité' de mettre fin aux fonctions du directeur général, Christopher Viehbacher. Le président du conseil d'administration, Serge Weinberg, assurera l'intérim. Le prochain directeur général assumera également la présidence du groupe.

A la Bourse de Paris, l'action Sanofi, qui hier avait avait chuté de 10,6% après l'annonce des trimestriels, perd encore 3,6% à 71,8 euros. En deux jours, le titre a effacé plus de 15 milliards d'euros de capitalisation boursière.

En effet, la croissance des ventes des médicaments contre le diabète du groupe, dont le Lantus est le 'blockbuster', a ralentit sensiblement au 3e trimestre : + 8,3% à changes constants, contre + 12,5% sur les neuf premiers mois de l'année.

Le groupe a déclaré hier : 'Sanofi a récemment conclu des négociations avec des payeurs aux États-Unis et a sécurisé des positions favorables pour Lantus dans les formulaires de payeurs clés. Le niveau des remises nécessaires pour maintenir ces positions a augmenté de façon significative en raison de rabais substantiels consentis par les concurrents. Ces rabais n'affecteront pas les perspectives de bénéfice par action des activités du groupe pour 2014. Le niveau élevé des rabais aux Etats-Unis et l'impact de la loi Affordable Care continueront en 2015.'

Des lancements de nouveaux produits devrait limiter les dégâts, mais sans plus : 'les ventes totales de la division Diabète sont attendues globalement stables en 2015', indique aussi le groupe pharmaceutique.

C'est là le coeur du problème et la raison de la chute de la veille, explique Credit Suisse : si les ventes globales s'avèraient en ligne avec les attentes, 'Sanofi a lancé une bombe en faisant état de la concurrence aux Etats-Unis, qui aboutit à une baisse des prix. Aux Etats-Unis, la franchise Diabète va passer d'une croissance à deux chiffres à une contraction en 2015', indiquent les analystes.

Credit Suisse note que cette concurrence soudaine est signalée avant même l'arrivée sur le marché d'un biosimilaire du Lantus, qu'Eli Lilly devrait lancer en 2016.

Cependant, les analystes invitent à la retenue : on ne sait pas encore si Sanofi entend maintenir ses parts de marché ou en gagner avec ces baisses de prix, ni s'il s'agit de la première salve d'une guerre des prix qui s'intensifiera en 2016, ni si Sanofi a baissé ses prix si bas qu'ils décourageront l'arrivée d'un nouvel acteur.

Credit Suisse s'attend à ce que la branche Diabète de Sanofi renoue avec la croissance en 2017. De plus, la progression des volumes et le lancement de nouveaux produits devraient limiter l'érosion de l'activité aux Etats-Unis.

En attendant, les prévisions bénéficiaires 2015 et 2016 ayant été écrêtées de 4 à 5%, mais le conseil d'achat comme l'objectif de cours de 95 euros sont maintenus. Avec son PER 2015 de 13,9, l'action Sanofi présente une décote de 22% sur ses pairs, calculent les spécialistes.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...