Bourse > Sanofi > Sanofi : L'activité diabète freine la croissance de Sanofi au 3e trimestre
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578SAN - FR0000120578
76.330 € +1.66 % Temps réel Euronext Paris
75.320 €Ouverture : +1.34 %Perf Ouverture : 76.950 €+ Haut : 75.280 €+ Bas :
75.080 €Clôture veille : 3 045 700Volume : +0.24 %Capi échangé : 98 422 M€Capi. :

Sanofi : L'activité diabète freine la croissance de Sanofi au 3e trimestre

L'activité diabète freine la croissance de Sanofi au 3e trimestreL'activité diabète freine la croissance de Sanofi au 3e trimestre

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Sanofi a publié mardi des résultats dont la croissance a été freinée au troisième trimestre par de moins bonnes performances dans le diabète et le groupe a prévenu que des pressions sur le prix du Lantus aux Etats-Unis pèseront sur les ventes de cette activité en 2015.

Cette annonce, qui devrait conduire de nombreux analystes à réviser en baisse leurs prévisions de résultats pour 2015, a provoqué une chute de l'action Sanofi.

Vers 10h25, celle-ci perdait près de 8% à 76,91 euros quand l'indice sectoriel européen ne lâchait que 0,41%.

"Je suis un peu perplexe par ce qui se passe et je pense que la plupart des gens vont tout simplement appuyer le bouton de panique jusqu'à ce que nous obtenions des explications sur ce qui se passe sur le marché du diabète", commente Mark Clark chez Deutsche Bank.

Les ventes de l'activité diabète ont augmenté de 8,3% à changes constants au troisième trimestre (+16,2% au deuxième) alors que le Lantus, le médicament vedette de la branche, a vu ses ventes croître de 8,1%, moitié moins que leur progression du deuxième trimestre.

"Nous avons récemment constaté un environnement plus difficile en termes de prix sur le marché du diabète aux Etats-Unis qui aura un impact sur nos ventes diabète au cours de 2015", a annoncé Christopher Viehbacher, directeur général de Sanofi.

Le niveau des remises nécessaires pour maintenir les positions du Lantus a augmenté de façon significative en raison des rabais substantiels consentis par les concurrents, explique le groupe.

Ces rabais, qui continueront en 2015, n'affecteront pas les perspectives de bénéfice par action pour 2014 et le groupe compte atténuer leur impact grâce notamment aux lancements de sa nouvelle insuline basale Toujeo. Ainsi, les ventes totales de la division diabète sont attendues globalement stables en 2015, pronostique Sanofi.

PAS DE PROJET CONCERNANT LES PRODUITS MATURES

Dans une note, Jefferies qualifie de "décevants" les résultats publiés tandis que Bryan Garnier observe que contrairement aux trimestres précédents, le diabète et les marchés émergents ne sont plus les moteurs de croissance de Sanofi mais ont été remplacés par les vaccins et la santé animale au troisième trimestre.

A 1.935 millions d'euros au troisième trimestre, le bénéfice net de Sanofi a augmenté de 7,8% (+9,4% à changes constants), se situant sous le consensus de 1.969 millions de Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice par action ressort à 1,47 euro (+8,1% en publié et +10,3% à changes constants), contre un consensus de 1,48 euro. Le chiffre d'affaires s'inscrit à 8.781 millions d'euros (consensus 8.927 millions), en hausse de 4,1% en données publiées et de 5,1% en organique.

"Nous sommes satisfaits de la performance du troisième trimestre. Nous avons généré une croissance solide du BNPA des activités soutenue par la forte performance de nos plates-formes de croissance", a de son côté déclaré Christopher Viehbacher en confirmant que le bénéfice par action 2014 devrait croître entre 6% et 8%.

Prié de commenter les informations publiées la veille dans la presse relatives à sa succession à la tête de Sanofi, Christopher Viehbacher a répondu qu'il restait concentré sur les résultats de Sanofi dont le conseil d'administration a confirmé lundi que sa succession n'était pas à l'agenda.

"La transformation de Sanofi a été réalisée avec le soutien du conseil", a-t-il ajouté, se refusant à tout autre commentaire notamment concernant la lettre datée du 4 septembre, publiée par les Echos, dans laquelle le directeur général demande que sa situation soit clarifiée le plus rapidement possible.

Par ailleurs, le directeur général a déclaré que Sanofi n'avait pas de projet en cours relatif à la vente de ses médicaments matures

"Les documents qui ont été publiés (...) reflètent des réflexions (...) mais il n'y a pas de plan majeur pour faire quoi que ce soit en France ou ailleurs concernant ses produits matures", a assuré Christopher Viehbacher.

(Avec Natalie Huet, édité par Matthieu Protard)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...