Bourse > Saint gobain > Saint gobain : Saint-Gobain vise 4 milliards d'euros d'acquisitions d'ici 2018
SAINT GOBAINSAINT GOBAIN SGO - FR0000125007SGO - FR0000125007
40.790 € +1.39 % Temps réel Euronext Paris
40.005 €Ouverture : +1.96 %Perf Ouverture : 40.925 €+ Haut : 39.865 €+ Bas :
40.230 €Clôture veille : 1 200 520Volume : +0.22 %Capi échangé : 22 638 M€Capi. :

Saint gobain : Saint-Gobain vise 4 milliards d'euros d'acquisitions d'ici 2018

tradingsat

par Gilles Guillaume et Natalie Huet

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain veut donner un nouveau coup d'accélérateur à sa croissance externe avec un objectif de quatre milliards d'euros d'acquisitions sur la période 2013-2018 dans le cadre de ses objectifs à moyen terme.

Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction, qui a réalisé en tout 1,3 milliard d'euros d'acquisitions depuis la mi-2010, notamment dans les pays émergents (Russie, Inde) vise également 800 millions d'euros d'économies de coûts additionnelles sur la période 2014-2015, notamment dans les fonctions support mais aussi la logistique.

Dans un communiqué, le groupe se donne pour objectif "d'achever (son) recentrage en cédant Verallia (division de bouteilles et bocaux en verre, NDLR) et en accélérant les acquisition de taille petite et moyenne" et en privilégiant des zones comme l'Amérique du Nord, l'Afrique ou le Brésil.

Saint-Gobain, qui cherche à se concentrer sur les marchés de l'habitat et de l'industrie les plus porteurs, avait renoncé fin février à plusieurs des objectifs de moyen terme qu'il s'était fixés fin 2010 en raison de la dégradation de la conjoncture économique, notamment dans le vitrage pour le bâtiment et l'automobile.

Sa stratégie présentée mercredi vise par exemple à rééquilibrer ce métier du vitrage, où il a engagé une vaste restructuration de ses capacités de production en Europe, vers les matériaux de haute performance, comme le verre intelligent qui fonce ou s'éclaircit selon la luminosité extérieure.

Le recentrage engagé est passé depuis 2010 par 30 cessions d'actifs, pour un total de 700 millions d'euros, et par le lancement de la vente de l'activité nord-américaine de Verallia pour 1,3 milliard d'euros.

Cette cession à l'irlandais Ardagh fait toutefois l'objet d'un contentieux avec les autorités américaines de la concurrence.

D'ici 2018, le groupe espère générer jusqu'à un milliard d'euros de ventes supplémentaires grâce aux matériaux de haute performance et générer chaque année 1,5 milliard d'euros de free cash en moyenne sur la période. En 2012, le chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 43,2 milliards.

En préambule à la présentation aux investisseurs, le PDG de Saint-Gobain a également confirmé les objectifs du groupe pour 2013.

"Il n'y a pas actuellement de ralentissement de nos ventes, pour le moment l'hiver se présente bien. Je confirme absolument ce que j'ai dit en octobre sur nos conditions actuelles d'activité et sur nos prévisions pour la fin de l'année", a déclaré Pierre-André de Chalendar.

Le mois dernier, Saint-Gobain avait maintenu son objectif d'un redressement de son résultat d'exploitation au second semestre. Il anticipe au quatrième trimestre une poursuite de la stabilisation de ses marchés en Europe continentale et un redémarrage de la construction en Allemagne et en Grande-Bretagne.

En Bourse, le titre Saint-Gobain a clôturé inchangé à 39 euros.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...