Bourse > Saint gobain > Saint gobain : Décision favorable dans le dossier Sika
SAINT GOBAINSAINT GOBAIN SGO - FR0000125007SGO - FR0000125007
40.230 € -1.11 % Temps réel Euronext Paris
40.505 €Ouverture : -0.68 %Perf Ouverture : 40.505 €+ Haut : 39.815 €+ Bas :
40.680 €Clôture veille : 1 255 570Volume : +0.23 %Capi échangé : 22 328 M€Capi. :

Saint gobain : Décision favorable dans le dossier Sika

tradingsat

(CercleFinance.com) - La FINMA a rendu hier une décision favorable au groupe français Saint-Gobain, en confirmant que ce dernier n'a pas à lancer d'OPA sur la totalité du capital de Sika.

L'autorité suisse chargée de surveiller les marchés financiers a rendu une décision dans le cadre du dossier Sika, chimiste helvétique du bâtiment dont le français Saint-Gobain entend depuis décembre prendre le contrôle en rachetant les parts des actionnaires familiaux groupés dans Schenker­Winkler Holding. Mais la direction de Sika, avec le soutien d'autres actionnaires dont la Bill Gates et son épouse Melinda, s'oppose autant qu'elle le peut à ce projet.

Dans le détail, la commission des affaires publiques de la FINMA commence par rappeler qu'une autre autorité financière suisse, la commission des offres publiques d'acquisition (COPA), a décidé le 1er avril dernier que “la clause d'opting ­out figurant dans les statuts de Sika était applicable à la transaction entre Schenker-­Winkler Holding (SWH) et la Compagnie de Saint­-Gobain, de telle sorte que SWH, Saint­-Gobain ainsi que d'éventuelles personnes agissant de concert avec elles n'étaient pas tenues de présenter une offre publique d'acquisition aux actionnaires de Sika”.

Cette décision de la COPA permettait donc au groupe français d'acquérir le bloc de contrôle de SWH dans Sika (environ 16% des actions auxquelles sont attachées la majorité des droits de vote) sans lancer d'OPA sur le solde du capital.

Puis William Gates et Melinda French Gates ainsi que leur holding Cascade Investments ont formé un recours contre cette décision auprès de la FINMA, qui l'a rejeté en date du 4 mai.

'Cette décision clôt le sujet d'un prétendu abus de droit que soulevait Sika', a commenté dès hier Saint-Gobain, qui ajoute : 'cette quatrième décision favorable sur la validité de la clause d'opt-out confirme le bien-fondé de la transaction entre la famille Burkard et Saint-Gobain'.

De ce fait, le groupe français réitère donc sa volonté de mener à bien l'opération de rapprochement présentées début décembre dernier.

'Les manoeuvres de certains membres du conseil d'administration de Sika dans le seul but de retarder le closing de l'opération ne peuvent avoir que des conséquences négatives pour l'ensemble des parties prenantes de Sika', déclare encore le groupe français, qui conclut : 'Le moment est venu d'agir dans l'intérêt de l'ensemble des parties prenantes de Sika et d'entamer des échanges constructifs sur la future gouvernance de la société'.

Saint-Gobain invite donc de nouveau le conseil d'administration de Sika à 'traiter de ce sujet'.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...