Bourse > Saint gobain > Saint gobain : Bryan garnier n'est plus vendeur et vise 37 e
SAINT GOBAINSAINT GOBAIN SGO - FR0000125007SGO - FR0000125007
42.480 € +2.79 % Temps réel Euronext Paris
41.995 €Ouverture : +1.15 %Perf Ouverture : 42.480 €+ Haut : 41.745 €+ Bas :
41.325 €Clôture veille : 2 129 440Volume : +0.38 %Capi échangé : 23 576 M€Capi. :

Saint gobain : Bryan garnier n'est plus vendeur et vise 37 e

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bryan, Garnier & Co. a cessé de porter un jugement négatif sur le titre du groupe français de matériaux de construction Saint-Gobain ce matin. Son conseil sur la valeur passe de 'vendre' à 'neutre', l'objectif de cours correspondant étant relevé de 32 à 37 euros. Sur le marché de NYSE Euronext Paris où l'indice CAC 40 repasse dans le rouge ce matin (- 0,25%), l'action Saint-Gobain prend 0,7% environ à 30,2 euros.

Pour le bureau d'études, 'les mauvaises nouvelles sont maintenant partiellement comprises dans les cours' : les analystes rappellent que le titre a sous-performé le marché d'actions de 7% depuis décembre dernier, et qu'il a fait moins bien que le secteur de la construction sur la même période, à hauteur de 19%. “Le titre a connu la plus mauvaise performance des valeurs que nous suivons dans ce secteur au 1er trimestre à l'exception de CRH, Ciments français et Italcementi', indique la note de recherche.

Désormais, le pire semble donc dans les cours. De plus, Bryan Garnier a relevé ses projections et table maintenant sur une progression organique des ventes de 1,1% cette année, en ligne avec les prévisions du groupe et essentiellement grâce au pouvoir de fixation des prix du groupe.

Le résultat opérationnel, attendu 'résistant' par la direction, est vu en baisse de 4,1% par Bryan Garnier cette année, ce qui correspond à un relèvement des prévisions antérieures.

Après 2,32 euros en 2011, le bureau d'études table sur un bénéfice par action Saint-Gobain de 2,82 euros cette année puis de 3,16 euros en 2013.

Enfin, les analystes notent que l'introduction en Bourse de la branche Verallia (verre alimentaire), reportée en juin dernier pour cause de mauvaises conditions de marché, 'a peu de chances de revenir sur le devant de la scène à court terme'. Ils soulignent qu'en Bourse, le groupe américain Owen Illinois, qui fait partie des valeurs comparables, se traite actuellement vers 22 dollars, contre 30 dollars un an plus tôt.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...